BFM Business

Les ultra-riches ont acheté (beaucoup) plus de yachts en 2015

Le super-yacht Lady Lau

Le super-yacht Lady Lau - Myrabella - Wikimedia Commons - CC

Les ventes de yachts de plus de 24 mètres ont bondi de 40% l'an dernier, selon une étude de Knight Frank. Et les clients fortunés qui peuvent se permettre de tels achats se révèlent plus aventureux.

L'année 2015 a été moins florissante pour les grandes fortunes. Cette semaine, le classement Forbes a montré que, l'an passé, aussi bien le nombre que la fortune cumulée des milliardaires a diminué. Ce que confirme l'étude du cabinet Knight Frank et de la société Wealth-X portant sur les "ultra riches", c'est-à-dire les personnes dont les fortunes dépassent les 30 millions de dollars.

Dans les pays anglo-saxons, on les appelle d'ailleurs les "UHNWI" (pour "Ultra high-net-worth individual"). Selon les estimations du cabinet, on en dénombrait ainsi 187.468 en 2015, soit 6.000 de moins qu'en 2014 (193.115). La France n'est d'ailleurs pas épargnée, puisque leur nombre passe de 3.464 à 3.325, soit une chute de 4%.

Des bateaux qui coûtent cher à opérer

Si les (très) riches sont donc moins nombreux, il est néanmoins un de leurs achats favoris qui ne connaît pas la crise: les "super" yachts. Par "super", Knight Frank veut dire des yachts dont la longueur dépasse les 24 mètres. En 2015, les ventes de ces "super yachts" ont bondi de 40%, selon le rapport annuel qui cite des données du Boat International Media. "Les gens restent prêts à payer pour leur passion", affirme à Bloomberg Andrew Shirley, l'un des auteurs du rapport.

À titre d'illustration, Y.CO, une entreprise située à Monte-Carlo annonce, également à Bloomberg, avoir vendu 16 super yachts en 2015, soit plus du double de 2014. La longueur moyenne de ces bateaux était de 47 mètres, pour une vente moyenne de 21,8 millions de dollars. "Nous ne sommes pas encore revenus aux niveaux d'avant 2008, mais nous nous en rapprochons indéniablement", assure à l'agence américaine le directeur général de cette entreprise, Charlie Birkett.

Si ces bateaux sont onéreux à l'achat, ils coûtent également très cher à opérer. Kitty McGowan, de l'association américaine des super yachts, indique ainsi à Bloomberg qu'il faut compter environ 4,75 millions de dollars pour entretenir un super yacht de 55 mètres.

Par ailleurs, l'usage que les ultra-riches ont de ces super yachts est en train de changer. "Nous voyons un bouleversement dans le choix des destinations, les acheteurs quittant les habituels paradis que représentent la Méditerranée et les Caraïbes, pour s'aventurer en Asie ou dans l'Antarctique", notent ainsi les auteurs du rapport.

J.M.