BFM Business

Les aides à l'audiovisuel dépassent 2 milliards d'euros par an

BFM Business

Dans son rapport sur le Centre national du cinéma (CNC) publié mercredi 3 octobre, la Cour des comptes dresse le bilan de toutes les aides dont bénéficie le cinéma et l'audiovisuel. L'addition se monte à 2,1 milliards d'euros en 2011. Plus de la moitié vient des chaînes de télévision (1,2 milliard d'euros). Suit le CNC, qui verse 652 millions d'euros d'aides. De leur côté, les collectivités territoriales ont versé 82 millions d'euros.
A cela s'ajoute plusieurs niches fiscales: les Sofica (qui ont coûté 28 millions d'euros), le crédit d'impôt pour les tournages TV (49 millions), celui pour les films français (58 millions) et celui pour les films étrangers (8 millions).
Toutefois, l'addition ne comprend pas les intermittents du spectacle. Selon la Cour, le cinéma et l'audiovisuel représentent un tiers des allocataires de ce régime (soit 27 000 personnes) et un tiers du déficit (soit 330 millions d'euros en 2010).
A noter que ce calcul comprend à la fois les aides publiques et celles provenant du privé (Canal Plus, TF1...). Selon les calculs de l'Inspection des finances, les seules aides publiques s'élèvent à 1,7 milliard d'euros (hors intermittents).

Jamal Henni