BFM Business

Le tourisme reprend quelques couleurs

Après une année 2016 difficile, les professionnels du tourisme veulent croire en l'avenir, et ils se basent pour cela sur des signes encourageants.

L'espoir commence à renaître chez les professionnels du tourisme. "La fin de l'année a été bonne. Il se passe quelque chose", constatait récemment l'un des dirigeants d'Air France-KLM, ajoutant que les clients japonais et chinois étaient de retour en France, après s’en être éloignés à cause des attentats. En décembre, le trafic sur les lignes asiatiques a augmenté de 8,7%.

Même si elle est fragile, la reprise est bien là, si l'on en croit, aussi, les déclarations de responsables de la SNCF et dans l'hôtellerie. Pour ce secteur en particulier, l'année 2016 a été terrible. Cela a été "la plus mauvaise année depuis 2009", selon le président fondateur de MKG Group à l'AFP, mais il observe "des signes encourageants." Depuis septembre, précise-t-il, la fréquentation repart à la hausse. Pour la chaîne Best Western par exemple, le mois de décembre a été un mois "positif". Et pour le directeur général du Plaza Athénée, un des palaces parisiens, "la fin d'année a été très bonne et les trois mois à venir s'annoncent encourageants."

Retour de l'activité dans les grands magasins

Dans les grands magasins aussi, il y a un frémissement. "Depuis mi-novembre et en décembre, on a vu redémarrer un peu l'activité", a déclaré Pierre Pellarey, directeur général du Printemps Haussmann, sur BFM Business. "Une partie de la clientèle internationale commence à remettre les pieds à Paris." Mais il insiste: il faut absolument "accompagner ce redémarrage" en faisant des efforts sur l'accueil, la sécurité, ou encore la propreté, pour que la capitale française ne se fasse pas distancer par les autres capitales européennes.

Pauline Tattevin