BFM Business

Le projet de Mathieu Gallet pour Radio France

Le projet numérique de Mathieu Gallet a emporté la conviction du gendarme de l'audiovisuel.

Le projet numérique de Mathieu Gallet a emporté la conviction du gendarme de l'audiovisuel. - -

Généraliser la radio filmée, faire payer les podcasts, rebaptiser le Mouv' et tripler son audience, transformer France Info en média global grâce à un accord avec France Télévisions... constituent le menu du nouveau PDG nommé ce jeudi.

A la surprise générale, le gendarme de l'audiovisuel a nommé jeudi 27 février Mathieu Gallet à la tête de Radio France. Si le PDG de l'INA l'a emporté, c'est grâce à un projet innovant, résumé en 4 pages et publié par le CSA. Ce texte est le résumé d'un dossier de candidature de 15 pages que s'est procuré BFM Business. Revue de détail.

1-le numérique

Mathieu Gallet consacre de longs développements au numérique, et c'est sans doute ce qui a emporté la conviction du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel).

Autour de chaque antenne, il veut développer un "service global" avec du son, de la vidéo, des textes, des réseaux sociaux, et des services: "info-trafic, covoiturage, météo, emploi..."

Mathieu Gallet veut généraliser la radio filmée: "on doit pouvoir regarder la radio", écrit-il. Et il veut ensuite poster ces vidéos sur YouTube et DailyMotion.

Le nouveau patron veut aussi trouver de nouvelles ressources. Pour cela, il veut remettre en cause "la culture du tout gratuit". Concrètement, il veut rendre les podcasts payants au bout d'un certain temps -aujourd'hui, ils sont gratuits durant trois ans. Toutefois, son texte n'indique pas au bout de combien de temps, mais dit juste que cette durée sera fixée "en fonction des pratiques du marché".

Quant à la publicité, il indique qu'il ne demandera pas d'assouplissement des limitations qui pèsent actuellement sur les radios publiques: "sans envisager de modification du cadre réglementaire de la publicité, les revenus commerciaux pourraient cependant être dynamisées".

2-France Info

France Info sera transformé "en service tri-média: radio, vidéo, web" afin de devenir "un média d'information global" et "le premier service d'information multimédia francophone". Pour cela, Mathieu Gallet veut mettre en place une "fédération numérique" avec France Télévisions, France Médias Monde et l'INA.

Sur le fond, l'antenne accordera plus de place au sport, et traitera notamment des sports olympiques. Mais aussi à l'investigation, avec une émission hebdomadaire. Enfin, les émissions pré-enregistrées en différé devront devenir "l'exception".

3-Le Mouv'

Pour la radio jeunes, un objectif ambiteux est fixé: dépasser 1,5% d'audience, contre 0,4% aujourd'hui.

Pour y parvenir, la radio changera de nom -toutefois, le nouveau nom ne figure pas dans le projet. Elle sera aussi transformée "en service tri-média: radio, vidéo, web". Enfin, elle nouera des partenariats avec des salles de conccert.

Sur le fond, Mathieu Gallet promet "un profond renouvellement", en axant les programmes sur les cultures urbaines et les musiques actuelles, avec "moins de verbe et plus de musique".

4-France Inter

Mathieu Gallet est très peu disert sur le vaisseau amiral. Il veut juste que l'information y soit "pluraliste et impartiale", en accordant plus de place aux nouvelles internationales et européennes.

5-la musique

"La situation actuelle n'est plus tenable", écrit Mathieu Gallet, en déplorant la concurrence entre les deux orchestres maison. Il va donc unifier la direction artistique et l'administration. Parallèlement, il veut promouvoir "la cogestion" des orchestres, en associant aux décisions les musiciens.

Les concerts seront diffusés sur les sites de Radio France, mais aussi sur YouTube et DailyMotion.

Mise à jour: contacté, Mathieu Gallet n'a pas répondu

Jamal Henni