BFM Business

Le Parc Astérix veut investir 100 millions d'euros d'ici 2020

Le Parc Astérix veut investir 100 millions d'euros en trois ans.

Le Parc Astérix veut investir 100 millions d'euros en trois ans. - PIERRE VERDY / AFP

À travers ce plan d'investissement massif, le célèbre parc d'attractions espère poursuivre son développement et franchir la barre des deux millions de visiteurs par an.

100 millions d'euros. C'est le montant annoncé par le Parc Astérix ce mardi dans le cadre de son plan d'investissement pour la période 2017-2020, avec comme objectif d'attirer encore davantage les familles et de développer son offre hôtelière.

"On a un parc qui a des attractions à très fortes sensations et qui historiquement a attiré beaucoup les jeunes adultes et les adolescents. On veut garder cette clientèle, mais on a souhaité aussi développer des attractions plus familiales", a déclaré Nicolas Kremer, directeur général du parc lors d'une conférence de presse à Lille. Ainsi, l'attraction Pégase Express, des montagnes russes qui ont coûté 16 millions d'euros et seront ouvertes en juin, sera accessible aux enfants dès 3-4 ans.

Développement de l'offre hôtelière

Le parc, qui a accueilli 1,850 million de visiteurs lors de la précédente saison, entend aussi développer son offre hôtelière "pour accueillir des familles qui viendraient de toute la France et même de plus loin, pour passer un court séjour", a indiqué Nicolas Kremer. Ainsi, en 2017, l'hôtel des Trois Hiboux inaugurera cinquante chambres supplémentaires et, surtout, deux nouveaux hôtels seront inaugurés en 2018 (la Cité suspendue, 150 chambres) et en 2019 (les Quais de Lutèce, 150 chambres). "Notre objectif est d'accueillir à peu près 1.800 personnes chaque nuit dans nos hôtels, avec une capacité portée à 450 chambres", a dit Nicolas Kremer.

Inauguré en 1989, le Parc Astérix appartient depuis 2002 à la Compagnie des Alpes, qui se présente comme le leader mondial des remontées mécaniques et le 4e opérateur de parc de loisirs en Europe (deuxième en France). Le chiffre d'affaires du parc, qui propose 40 attractions, s'est élevé à 83 millions d'euros en 2016 (+3% par rapport en 2015). Il emploie 200 salariés permanents et compte plus d'un millier de salariés saisonniers. Désormais, l'objectif est clair: "Notre but est de franchir la barre des deux millions de visiteurs", a affirmé le directeur général. 

P.L avec AFP