BFM Business

Le fonds activiste Amber Capital devient le premier actionnaire de Lagardère

Lagardère veut porter plainte contre l'un de ses principaux actionnaires

Lagardère veut porter plainte contre l'un de ses principaux actionnaires - AFP

Au lendemain de l'officialisation de Nicolas Sarkozy au conseil de surveillance, Amber a décidé de monter un peu plus au capital pour en contrôler désormais 13,98%.

Nouveau rebondissement dans le bras-de-fer entre Lagardère SCA et le fonds activiste Amber Capital. Ce dernier est devenu, ce vendredi, le premier actionnaire de l'entreprise dirigée par Arnaud Lagardère. Avec 13,98% du capital et 10,48% des droits de vote, il dépasse ainsi le fonds souverain du Qatar (13,03%), selon un avis publié vendredi par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Cette montée au capital, bien aidée par le plongeon du titre, intervient au lendemain de l'annonce de l'arrivée au conseil de surveillance de l'ex-PDG de la SNCF Guillaume Pepy et surtout de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy. Ce dernier, réputé pour être proche du Qatar, joue déjà les boucliers contre les fonds activistes chez Accor.

Le coup de force d'Amber, qui n'avait pas encore réagi à ces nouvelles arrivées, ressemble donc à un nouveau coup de semonce pour Arnaud Lagardère, critiqué par le fonds pour sa gestion de l'entreprise. 

Amber, bientôt au conseil?

Dans l'avis, le fonds explique qu'il envisage de poursuivre "l'acquisition de titres sur le marché ou dans une transaction privée", mais sans aller jusqu'au contrôle de Lagardère SCA. Il estime par ailleurs que, compte tenu des résultats financiers de la société, il est "essentiel de revoir la gouvernance actuelle de Lagardère SCA et sa stratégie". Dans ce but, il envisage de "solliciter la nomination d'un ou de plusieurs nouveaux membres au conseil de surveillance".

Amber avait déjà manqué en 2018 l'occasion de faire élire des représentants au conseil de surveillance, empêché à l'époque par le ralliement à la dernière minute du Qatar à Arnaud Lagardère.

Recentré sur l'édition et la distribution dans les lieux de transport à travers les enseignes Relay, le groupe Lagardère a publié jeudi un chiffre d'affaires 2019 de 7,2 milliards d'euros, en progression de 5% mais inférieur aux attentes du marché.
Il a enregistré une perte nette annuelle de 15 millions d'euros, attribuée notamment au changement de périmètre, la filiale Lagardère Sports dont la cession au fonds HIG Capital a été annoncée en décembre ayant entraîné un résultat négatif de 207 millions d'euros.

Thomas Leroy avec AFP