BFM Business

Le Club Med met un pied au Québec

Le siège de Club Med à Paris

Le siège de Club Med à Paris - Joel Saget - AFP

Le groupe s'est associé avec des partenaires pour créer un établissement au pied de la station de ski du Massif de Charlevoix. Un investissement de 80 millions d'euros. Ouverture prévue en 2020.

Le Club Med a annoncé jeudi un investissement de 120 millions de dollars canadiens (80 millions d'euros) en association avec des partenaires pour l'ouverture d'un premier village de vacances au Canada d'ici fin 2020.

Le projet prévoit la construction d'un établissement comprenant 300 chambres au pied de la station de ski du Massif de Charlevoix, qui surplombe le fleuve Saint-Laurent à 70 km au nord-est de Québec. Le projet est le fruit d'un partenariat entre Club Med et des investisseurs privés et publics, comme les Québécois Guy Laliberté, fondateur du Cirque du Soleil, et Daniel Gauthier, président du conseil du Groupe Le Massif et aussi cofondateur de la célèbre troupe de saltimbanques. Les gouvernements du Canada et du Québec ont consenti pour plus de 35 millions de dollars de prêts remboursables à ce projet.

"15 ouvertures prévues d'ici 2019"

Il s'agira du premier Club Med de montagne quatre saisons, a indiqué l'entreprise, propriété du conglomérat chinois Fosun, qui est aussi le propriétaire du Cirque du soleil. "Ce projet est aussi le symbole d'une stratégie de croissance rapide de Club Med dans le monde avec quinze ouvertures prévues d'ici 2019, dont un ou deux Villages par an à la montagne", a dit Xavier Mufraggi, PDG Club Med Amérique du Nord.

La construction de cet hôtel, au pied du plus haut dénivelé skiable de l'est du Canada, va générer près de 700 emplois. L'exploitation du site fournirait ensuite 325 emplois directs et 400 indirects.

La région touristique de Charlevoix, l'une des plus prisées du Québec, fait partie depuis 1989 du réseau des réserves mondiales de la biosphère désignée par l'Unesco. Les promoteurs entendent stimuler le développement du tourisme dans l'axe compris entre la ville de Québec et le village de Tadoussac, haut lieu de l'observation des baleines dans l'Est du Canada.

D. L. avec AFP