BFM Business

Laurent Vallet arrive à la tête de l'INA

L'INA change de tête après la démission de la présidente.

L'INA change de tête après la démission de la présidente. - INA

L'actuel président de l'Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles va remplacer Agnès Saal. Cette dernière a été contrainte à la démission en avril.

Laurent Vallet a enfin réussi à accéder au poste qu'il convoitait. L'actuel président de l'IFCIC (institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles) est nommé à la tête de l'institut national de l'audiovisuel, selon des informations du Figaro.

Il va remplacer Agnès Saal. Un an après avoir été nommée, cette dernière a été contrainte à la démission après une polémique sur ses frais de taxi. Elle avait, en effet, accumulé plus de 40.000 euros de factures.

Une vingtaine de candidatures

Une heure après sa démission, l'Institut national de l'audiovisuel avait été inondé de candidatures. Une vingtaine de candidats se sont manifestés -plus ou moins formellement- pour cette nomination, qui relève du ministre de la Culture. 

Laurent Vallet a donc notamment battu Bruno Patino (directeur général délégué de France Télévisions), Martin Ajdari (ancien secrétaire général de France Télévisions, puis directeur de cabinet d'Aurélie Filippetti et Fleur Pellerin à la Culture) ou encore Eric Moniot (secrétaire général de la Chaîne parlementaire).

Mais il a également battu certains anciens rivaux du temps où il avait postulé en avril 2014. Le journaliste Rachid Arhab, Laurence Herszberg (directrice générale du Forum des images), Jean-Baptiste Soufron (secrétaire général du CNN), et Audrey Azoulay (à l'époque directrice générale déléguée du CNC, devenue depuis conseillère culturelle de François Hollande à l'Elysée).

D. L.