BFM Business

Laurence Parisot vend l'Ifop à la famille Dentressangle

Laurence Parisot a dirigé 25 ans l'Ifop

Laurence Parisot a dirigé 25 ans l'Ifop - Thomas Samson - AFP

Actionnaire majoritaire, l'ex-présidente du Medef renonce à contrôler l'institut de sondage qui compte 200 employés. Un rapprochement avec A+A Research est notamment envisagé.

L'ancienne patronne du Medef Laurence Parisot, actionnaire majoritaire de l'institut de sondages d'opinion et d'études de marché Ifop, a annoncé ce mardi son intention de céder le capital de l'entreprise à la société d'investissement de la famille Dentressangle.

Le montant de la vente de l'institut, qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 35 millions d'euros et emploie plus de 200 personnes, n'a pas été communiqué.

Ce projet reste "soumis à la consultation du comité d'entreprise ainsi qu'à l'information des salariés de l'Ifop dans le cadre des dispositions du code de commerce", précise un communiqué commun.

"Pendant plus d'un quart de siècle, j'ai dirigé et accompagné l'Ifop dans son développement, notamment en Chine, avec une grande fierté", a commenté Laurence Parisot, citée dans le communiqué.

Un projet avec A+A Research

Présidente de l'Ifop de 1990 à 2007, elle en est depuis la vice-présidente. "Je souhaite que l'entreprise soit désormais adossée à des entrepreneurs de premier plan et en capacité d'investir" afin "d'accélérer la transformation numérique et d'amplifier l'innovation au service des clients", a-t-elle ajouté.

L'objectif de l'opération serait notamment de rapprocher l'Ifop de la société A+A Research, spécialisée dans les études médicales, dans laquelle Dentressangle.

"Il s'agit d'un projet de croissance fondé sur la 'complémentarité métier' entre les sociétés A+A Research et Ifop, fortes l'une et l'autre d'une grande notoriété sur leurs marchés respectifs", a indiqué Pierre Pigeon, président de A+A.

"Cette opération permettrait aux deux sociétés de joindre leurs forces pour atteindre une taille critique permettant de relever les défis de l'expansion internationale et de la recherche et développement dans le big data", l'analyse de données massives, a-t-il noté.

Créé en 1938, l'Ifop a fait parler de lui récemment avec la démission de son directeur adjoint du département opinion de l'institut de sondages, Damien Philippot, frère du vice-président du Front national Florian Philippot.

J.M. avec AFP