BFM Business

La vente des bijoux de famille de la Tour d'Argent dépasse les attentes

La Tour d'Argent a mis sa vaisselle aux enchères.

La Tour d'Argent a mis sa vaisselle aux enchères. - Lionel Bonaventure - AFP

"Le très célèbre restaurant du quai de la Tournelle a décidé d'entreprendre un petit lifting. Et pour cela, il a mis notamment aux enchères son argenterie et sa vaisselle."

La Tour d'Argent entreprend une rénovation de son image. Après 15 jours de travaux du 16 avril au 3 mai, le célèbre restaurant parisien a mis aux enchères chez Artcurial quelque 3.000 objets. Les lots mis aux enchères sont issus de deux collections, celle de la Tour d'Argent et celle de la famille Terrail, propriétaire depuis le début du XXème siècle de cet établissement réputé avoir été fondé en 1582.

La vente a commencé le lundi 9 mai avec des ensembles d'objets miniatures en argent, des timbales, des couverts, des assiettes en faïence, des carafes et des verres gravés avec l'emblème du restaurant. Mardi étaient dispersés des nappes et du mobilier, ainsi qu'une centaine de liqueurs et spiritueux extraits de l'exceptionnelle cave du restaurant.

Au total, 670 lots sont passés sous le marteau des commissaires-priseurs François Tajan et Stéphane Aubert pendant ces deux jours. L'estimation totale de la vente était de 400.000 à 500.000 euros. Elle a finalement rapporté 425.457 euros. "Ce résultat, bien au-delà de nos attentes, est spectaculaire (...) C'est une grande fierté pour moi et mes équipes d'écrire les prochaines pages de l'histoire de la Tour!", a commenté dans un communiqué le propriétaire de l'établissement, André Terrail

Reconquérir une 2ème étoile au Michelin

Le restaurant à la vue panoramique sur la Seine et Notre-Dame, dirigé depuis 2006 par André Terrail, vient de nommer à la tête de ses cuisines Philippe Labbé, qui propose depuis le 3 mai une nouvelle carte. Le chef revisite les classiques de la maison, avec l'objectif de reconquérir rapidement une deuxième étoile dans cet établissement qui était triplement étoilé jusqu'en 1996.

Fin 2009, une précédente vente aux enchères de 18.000 vins et spiritueux du restaurant, par la maison Piasa, avait rapporté 1,5 million d'euros. Première maison française d'enchères, Artcurial a déjà dispersé avant leur rénovation le mobilier des palaces Hôtel de Crillon et Plaza Athénée, ainsi que celui de l'Hôtel de Paris à Monaco.

D. L. avec AFP