BFM Business

La vente de Valeurs actuelles contestée

L'hebdomadaire revendique des valeurs de droite

L'hebdomadaire revendique des valeurs de droite - Valeurs actuelles

Le groupe d'expertise comptable Fiducial, candidat malheureux au rachat de l'hebdomadaire, a demandé au tribunal de commerce d'annuler la vente au trio Safa-Mougeotte-Villeneuve.

Il y a un an, Valeurs actuelles était racheté par le trio Etienne Mougeotte-Charles Villeneuve-Iskandar Safa. Cette vente va-t-elle être annulée par la justice? C'est en tout cas ce que demande Fiducial. Ce groupe d'expertise comptable, qui avait été un des candidats malheureux au rachat de l'hebdomadaire, a demandé au tribunal de commerce de Paris d'annuler la vente au trio, et d'ordonner que le journal soit vendu à Fiducial. À défaut, Fiducial réclame 10 millions d'euros de dommages à l'ancien propriétaire du journal, le groupe pharmaceutique Pierre Fabre.

D'ores et déjà, Fiducial avait tenté d'empêcher la vente via une procédure en référé, mais avait été débouté par le tribunal de commerce (cf. jugement ci-dessous).

Brutal, abusif et déloyal

En 2014, Fiducial avait proposé 10 millions d'euros aux laboratoires Fabre pour racheter l'hebdomadaire, puis avait revu son offre à 7,5 millions d'euros. Fiducial assure qu'"un accord était intervenu" avec le vendeur, mais que ce dernier a rompu les négociations de manière "brutale, abusive et déloyale".

Mais, en référé, les juges n'ont pas été convaincus. Pour eux, "aucun accord n'existait, et les parties en étaient simplement à une phase avancée de leurs pourparlers. Fiducial ne produit aucun élément permettant d'établir que les parties seraient ultérieurement parvenues à un accord". Reste à savoir si le tribunal sera du même avis pour la procédure au fond, toujours en cours.

Se développer dans les médias

Fiducial, qui revendique un chiffre d'affaires de 1,6 milliard de dollars en 2015, tente depuis plusieurs années de se développer dans les médias. Il possède déjà le mensuel Lyon capitale et a racheté en 2013 la station Sud radio. Il a aussi étudié de nombreuses autres acquisitions, mais sans aboutir: l'Express, l'Expansion, la Tribune, Nice matin, TLM... En 2012, il a aussi déposé une candidature pour une chaîne TNT, mais sans succès, le projet n'ayant recueilli aucune voix parmi les 9 sages du CSA. Il avait déposé un recours en Conseil d'État contre ce refus, puis l'a retiré ensuite. Par ailleurs, ce groupe lyonnais détient 10% du club de rugby de Toulouse.

Contactés, Fiducial, les laboratoires Fabre et Etienne Mougeotte n'ont pas souhaité faire de commentaires.

Les chiffres-clés de Valmonde (éditeur de Valeurs actuelles)

Actionnaire
Prinvest Medias, détenue à 20% par Etienne Mougeotte, 20% par Charles Villeneuve, 20% par Iskandar Safa, et 40% par la société libanaise PI Dev SAL

Chiffre d'affaires (millions d'euros)
2013: 15,3 2014: 18,1

Résultat net (millions d'euros)
2013: -0,17 2014: +0,17

Source: registre du commerce

Jamal Henni