BFM Business

La Fnac et Intermarché s'allient dans la culture

La Fnac va reprendre les espaces "Culture et loisirs" de deux magasins Intermarché.

La Fnac va reprendre les espaces "Culture et loisirs" de deux magasins Intermarché. - MIGUEL MEDINA – AFP

Le spécialiste de la culture et le groupement des Mousquetaires ont annoncé le 22 septembre un partenariat dans des villes de moins de 100.000 habitants. Un créneau sur lequel Leclerc a pris de l'avance.

La Fnac fait alliance avec Intermarché. Elle a annoncé lundi 22 septembre reprendre deux espaces "Culture et Loisirs" du distributeur, l'un à Belleville-sur-Saône, dans le Rhône, et l'autre à Crest, dans la Drôme. Le groupe poursuit sa stratégie de proximité.

La Fnac marche clairement sur les plates-bandes de Leclerc en visant les villes de moins de 100.000 habitants. Le groupe de Michel-Edouard Leclerc a en effet été le premier, il y a 15 ans, à vouloir développer une offre culturelle à la périphérie des petites villes. Aujourd'hui, le distributeur et ses 215 espaces s'accaparent plus de 11% de parts de marché.

Un partenariat amené à se généraliser

Une cible visée également par la Fnac, qui s'allie donc avec un concurrent, le groupement des Mousquetaires. Les deux partenaires espèrent attirer de nouveaux clients grâce à leur notoriété respective.

Pour le moment, le concept va être testé dans deux galeries marchandes, mais pourrait s'étendre rapidement aux 13 autres espaces "culture et Loisirs" d'Intermarché.

La Fnac avait déjà tenté le pari. C'était en 2007, elle faisait un essai avec Système U, sans conclure, en raison de divergences stratégiques. Depuis, le distributeur de produits culturels est passé aux mains d'Alexandre Bompard, qui mise énormément sur les formats de proximité en franchise.

Hélène Cornet