BFM Business

L’hôtellerie parisienne portée par les pays émergents et les Etats-Unis

Le Bristol à Paris.

Le Bristol à Paris. - -

La fréquentation hôtelière parisienne a été de 36,9 millions de nuitées en 2011, en  hausse de 3,1% sur un an. Cette croissance est en partie tirée par un boom de la fréquentation de visiteurs en provenance d'Asie et d'Amérique.

Un peu comme le luxe, l’hôtellerie parisienne défie la crise. D’après les chiffres donnés par l’Office du tourisme et des congrès, la fréquentation hôtelière parisienne a ainsi atteint un niveau record de 36,9 millions de nuitées, soit une croissance de 3,1% par rapport à 2010.

Les indicateurs de performance du secteur sont également au beau fixe: le taux d’occupation augmente de 2,3 points à 79,5% et le RevPar (revenu par chambre disponible) s’établit à 126,6 euros par jour (+ 10,3%).

L’Office du tourisme et des congrès ne manque donc pas de noter que "dans une conjoncture morose, Paris a battu des records de fréquentation, ce qui permet d’afficher un optimisme de bon aloi pour 2012".

Forte hausse des visiteurs provenant de pays émergents

Les causes de cette progression permettent de prolonger la comparaison avec le secteur du luxe. En effet, un peu comme les ventes de LVMH, la croissance de l’hôtellerie parisienne est tirée vers le haut par les pays émergents et les Etats-Unis.

Les nuitées de voyageurs provenant d’Asie (hors Japon) et d’Amérique (hors Etats-Unis) connaissent ainsi des croissances respectives de 19,3 et 15,4%. Les visites états-uniennes ont également connu une belle progression, pour un pays mature d’un point de vue économique, avec une hausse de 4,9%.

Les Américains continuent d’ailleurs d’être les plus nombreux à dormir dans les hôtels parisiens avec plus de 3,6 millions de visiteurs. En revanche, les Britanniques, Italiens, Espagnols, Allemands et Japonais ont tous été moins nombreux dans les hôtels parisiens (voir classement plus bas).

Le titre de l'encadré ici

|||

Les cinq pays étrangers fréquentant le plus les hôtels parisiens  (croissance sur un an,  %)

- Etats-Unis :                  3 600 522 nuitées (+4,9%)

- Royaume-Uni :            2 410 944 nuitées (-3,1%)

- Italie :                             1 833 558 nuitées (-6,1%)

- Espagne :                     1 553 724 nuitées (-8,0%)

- Allemagne :                  1 467 419 nuitées (-2,9%)

Julien Marion