BFM Business

L'emblématique directeur artistique de Burberry tire sa révérence

Christopher Bailey quitte Burberry.

Christopher Bailey quitte Burberry. - Ben Stansall - AFP

Christopher Bailey va quitter Burberry en 2018. Ce départ s'inscrit dans le cadre d'une politique de relance de la marque de luxe confrontée à des conditions de marché "difficiles".

Une page se tourne chez Burberry qui a annoncé le départ en 2018 de son emblématique directeur artistique Christopher Bailey, qui avait déjà cédé en juillet les rênes du groupe britannique à l'ex-PDG de Céline, Marco Gobbetti. "Christopher restera président et directeur de la création jusqu'au 31 mars 2018, date à laquelle il quittera le conseil d'administration. Il apportera pendant la transition son plein soutien au directeur général Marco Gobbetti et à l'équipe jusqu'au 31 décembre 2018", indique le poids lourd de la mode britannique dans un communiqué. 

Ce départ s'inscrit dans le cadre d'une politique de relance de la marque de luxe confrontée à des conditions de marché "difficiles". Le styliste de 46 ans, diplômé du Royal College of Art de Londres, avait rejoint Burberry en 2001, avant de prendre en mai 2014 la double casquette de directeur général et créatif, succédant à Angela Ahrendts, partie chez Apple.

Christopher Bailey avait rajeuni l'image de la marque

"Au cours de cette période, Burberry est passée d'une petite entreprise de vêtements (...) à l'une des marques de luxe les plus grandes et les plus admirées au monde", a souligné Burberry. "Christopher a été décisif dans le succès rencontré par l'entreprise au cours de cette période", a insisté Marco Gobbetti, assurant que malgré le départ du styliste, la marque gardait une vision "claire" pour "accélérer (sa) croissance".

"Cela a été un grand privilège de ma vie professionnelle d'être chez Burberry", a déclaré de son côté Christopher Bailey. "Je me réjouis à l'idée de poursuivre de nouveaux projets créatifs, tout en restant pleinement engagé dans le succès futur de cette magnifique marque".

Ces dernières années, Christopher Bailey avait rajeuni l'image de la marque britannique en explorant de nouvelles palettes de couleurs, réinventant également le mythique trench-coat Burberry en le rehaussant par exemple de dentelle. Son arrivée à la direction générale du groupe en 2014, en plus de ses fonctions de directeur de la création, avait toutefois surpris un certain nombre d'analystes qui avaient souligné son manque d'expérience à la tête d'une entreprise cotée de cette envergure. Il n'a cumulé ces deux casquettes que pendant trois ans.

D. L. avec AFP