BFM Business

L'avenir des encyclopédies Universalis en question

Les encyclopédies Universalis ont été publiées pendant 46 ans sous format papier.

Les encyclopédies Universalis ont été publiées pendant 46 ans sous format papier. - Codex - Wikimedia Commons - CC

La société Encyclopaedia Universalis, qui édite la célèbre encyclopédie, a été placée en redressement judiciaire. L'avenir de l'entreprise s'inscrit en point de suspension à l'heure où la concurrence sur internet fait rage.

Bientôt le clap de fin pour les encyclopédies Universalis? La société Encyclopaedia Universalis, qui édite le célèbre ouvrage, a été placée en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Nanterre.

La société, qui emploie 45 salariés, a désormais six mois (soit jusqu'au 24 mars prochain), pour redresser la barre et se trouver ainsi un avenir.

"Il n’est pas question de liquider la société", affirme ainsi Isabelle Didier, l’administratrice judiciaire, citée par Le Monde qui a révélé l'information le 22 novembre. "Universalis a une marque forte, une base documentaire de qualité, des clients. Cette procédure peut constituer un bon outil pour réussir la transformation nécessaire", ajoute-t-elle.

Un virage stratégique insuffisant

Toute la question est de savoir si l'époque est encore adaptée à Universalis. Car à l'heure actuelle, le principal concurrent de l'encyclopédie s'appelle Wikipédia. Le site communautaire gratuit revendique ainsi près de 500 millions de visiteurs par mois et espère atteindre 1 milliard d'ici à 2015. Et au-delà de Wikipedia, Universalis se bat face à l'ensemble du web.

L'entreprise française, dont la maison-mère est l'éditeur Britannica, avait pourtant revu de fond en comble sa stratégie ces dernières années.

Depuis 2012, la société avait ainsi pris le virage du tout numérique en choisissant de ne plus vendre l'encyclopédie Universalis en format papier. Elle mettait ainsi fin à 46 ans de publication et 700.000 collections vendues.

 Le Guinness Book, une exception

L'encyclopédie est désormais disponible en ligne sur abonnement, en DVD ou sur CD-ROM. Cette grande révolution n'a toutefois pas suffi à relancer l'entreprise.

Universalis n'est évidemment pas la seule à connaître des difficultés. D'autres grands ouvrages, des incontournables du savoir, n'ont pas, eux non plus, pu résister à Internet.C'est le cas du fameux Quid dont l'édition 2008 n'a jamais vu le jour. Le site Quid.fr est lui inaccessible depuis mars 2010, alors qu'il rassemblait encore 1 million de visiteurs par mois deux ans auparavant.

A l'inverse, certains formats font encore de la résistance. Tel est le cas du Guinness Book des records qui continue de paraître ou encore des éditeurs de dictionnaire qui ont réussi à trouver un équilibre entre les deux supports papiers et web.

Guillaume Paul avec BFMbusiness.com