BFM Business

L'Alpe d'Huez investit 350 millions d'euros pour faire peau neuve

Avec son projet, l’Alpe d’Huez veut se hisser au rang des plus grandes stations internationales.

Avec son projet, l’Alpe d’Huez veut se hisser au rang des plus grandes stations internationales. - Raphodon-Licence Creative Commons BY-SA 3.0

"La station de montagne va tout changer: 4.600 nouveaux lits en résidences et hôtels haut de gamme et un domaine skiable repensé et étendu. Des investissements de 350 millions d'euros s'étageront jusqu'en 2022."

Les habitués de l'Alpe d'Huez vont voir leur station favorite changer de fond en comble. La station iséroise s'offre un énorme "relooking" avec un programme d'investissement à plus de 350 millions d'euros jusqu'en 2022. 

Son principal défi consiste à changer son offre touristique d'hébergements à laquelle elle va consacrer 200 millions d'euros. La station veut développer le nombre de ses lits "marchands", actuellement de 9.915 sur une capacité de 32.871 lits, en accueillant de nouvelles résidences hôtelières. Plus de 4.600 lits haut de gamme en catégorie 4 et 5 étoiles (dont 800 en hôtels) vont être créés portant à 15.000 la capacité de la station en lits "hôteliers" par opposition aux résidences hébergeant des propriétaires.

Cette inflexion trouve ses motifs dans l'économie de ces hébergements: chaque nouveau lit "marchand" rapporterait 1.500 euros par an aux remontées mécaniques et jusqu’à 13 semaines de remplissage. C'est cinq fois plus que les résidences secondaires, qui sont inoccupées une grande partie de l'année.

Parallèlement, l'immense aire de stationnement extérieur située au cœur de la station va laisser la place à des parkings publics souterrains pour une facture totale de 20 millions d'euros. Un hôtel 5 étoiles verra aussi le jour sur cette partie de la station.

La station veut s'inspirer du "modèle" des Trois Vallées 

Enfin, la station va investir 30 millions d'euros dans une liaison mécanique urbaine longue de 2 kilomètres entre le village d’Huez situé à 1450 mètres d’altitude et la station de l’Alpe d’Huez située à 1860 mètres d’altitude. Au total, la requalification de l'offre touristique et ces réaménagements urbains auront une facture de 255 millions d'euros.

De grands changements vont aussi être apportés au domaine skiable existant, via un programme d'investissement de 100 millions d'euros dont 60% seront investis entre 2016 et 2021. C'est l'objectif qui sera fixé à l'aménageur qui sera retenu d'ici le 1er juillet 2016, dans le cadre d'une nouvelle délégation de service public. "L’ambition à double détente de ce programme est d’accroître le débit pour un plus grand nombre de pistes en réduisant l’impact visuel des remontées, 180 pylônes de remontées mécaniques ont déjà été retirés sur les 5 dernières années", explique Jean-Yves Noyrey, maire d’Huez-Alpe d’Huez.

Enfin, à plus long terme, la station a programmé une extension de son domaine skiable en se rapprochant des Deux Alpes et du domaine de Saint Sorlin d'Arves (120 kilomètres de pistes situées entre 1.500 et 2.600 mètres d'altitude) par des liaisons mécaniques qui devraient être opérationnelles en 2021. Ce sont 130 millions d'euros qui seront conjointement investis dans ces liaisons. Avec l'ensemble de ses investissements, la station a l'ambition de se hisser au niveau de la renommée acquise par les Trois Vallées: au rang des grandes stations internationales, en cultivant un positionnement touristique "premium".

Frédéric Bergé