BFM Business

James Bond, un agent secret au service des marques

L'Aston Martin DB5, la voiture la plus mythique de James Bond, a notamment été vue dans Goldfinger.

L'Aston Martin DB5, la voiture la plus mythique de James Bond, a notamment été vue dans Goldfinger. - AlloCiné

Dans Spectre, 007 va boire de la vodka. Et c'est Belvedere qui a remporté le contrat pour placer sa marque. Des placements de produits bien présents dans les films de James Bond.

Entre deux-trois méchants à tuer et le monde à sauver, James Bond a le temps de rouler dans de belles voitures, porter des montres de luxe et boire de l'alcool. Des instants magiques pour les marques. Et pour le prochain film, Spectre, dont le tournage vient de commencer, c'est Belvedere qui va être à l'honneur.

La marque de vodka polonaise détrône Heineken. Le brasseur avait déboursé, pour Skyfall, 35 millions de dollars pour que l'agent secret boive la bière. Le budget qu'a dû débourser le polonais pour reprendre la main n'a pas été dévoilé.

Belvedere va en profiter pour sortir deux bouteilles collectors spécialement pour l'occasion. L'une des deux représentera le bâtiment du MI6, les services secrets britanniques. "C'est une opportunité exceptionnelle en termes de marketing", reconnaissait Charles Gibb, le président de Belvedere, lors d'une conférence de presse en décembre.

Incartade avec Taittinger

Evidemment, ce ne sera pas le seul placement de produit du film. Fiat va faire sa grande arrivée. Ce n'est pas la première fois que 007 fait des infidélités à la mythique Aston Martin. Dans trois épisodes, entre 1995 et 1999, Pierce Brosnan avait roulé en BMW. Et l'agent secret a déjà testé des Bentley, Ford, Lotus, Toyota et même une 2CV dans Rien que pour vos yeux.

Si l'agent secret n'est pas l'homme le plus fidèle du monde, il reste quand même très attaché aux montres Omega depuis 1995, mais surtout au champagne Dom Pérignon depuis 1955 (Docteur No) et Bollinger depuis 1971 (Les diamants sont éternels). Mais malgré ces grandes histoires d'amour avec ces deux marques de spiritueux, James Bond a commis une petite incartade avec Taittinger en 1963 (Bon baiser de Russie).

Depuis 2005, Sony a racheté MGM, coproducteur et distributeur du film. La marque en profite donc pour placer ses produits tels que mobiles, PC portables, appareils photos ou encore téléviseurs. Dans Quantum of Solace, par exemple, James Bond utilisait le Sony Ericsson C902. Autant de placements de produits qui permettent de subventionner une partie du budget. Pour Meurs un autre jour (2002), le montant des contributions a atteint 160 millions de dollars, un record. Pour Casino Royale (2006), il s'élève à 10 millions de dollars.

Diane Lacaze