BFM Business

Haute Couture: Schiaparelli remonte sur les podiums

Christian Lacroix, grand admirateur d'Elsa Schiaparelli, lui rend hommange avec une collection reprenant ses codes, comme le rose "shocking", à l'été 2013.

Christian Lacroix, grand admirateur d'Elsa Schiaparelli, lui rend hommange avec une collection reprenant ses codes, comme le rose "shocking", à l'été 2013. - -

La fashion week de Paris accueillera lundi 20 janvier le premier défilé de Haute Couture de la marque créée par Elsa Schiaparelli depuis 1954. Tod's, son propriétaire, entend profiter de son regain de notoriété.

Elsa Schiaparelli renoue avec la Haute Couture. La marque qui n'était plus apparue sur les podiums depuis 1954 défilera à la fashion week parisienne lundi 20 janvier à Paris. Un revival minutieusement préparé. Son propriétaire, Tod's, qui l'a racheté en 2007, aura mis plus de huit ans à la faire revenir dans la cour des grands.

Il a fallu d'abord retrouver la notoriété. Un parcours entamé il y a deux ans, quand l'incontournable MET, le musée d'Art moderne de New York, organise une exposition mettant en scène un dialogue entre Elsa Schiaparelli et Miuccia Prada, sa compatriote de renom qui, elle, n'a jamais traversé le désert.

En 2012 toujours, le groupe rouvre la boutique historique de Schiaparelli, sur la place Vendôme à Paris, où le magasin de la créatrice phare des années trente faisait à l'époque face à celui de sa rivale, Coco Chanel.

Un moment où tout le monde s'intéresse à Schiaparelli

A l'été 2013, le couturier Christian Lacroix, fan absolu de l'Italienne, lui rend hommage en présentant une collection qui reprend les symboles de la couturière. Des éléments roses "shocking", ce fuchsia vif qu'elle adorait, des chapeaux excentriques en référence à celui en forme d'escarpin qui a rendu la Schiaparelli célèbre.

Enfin en octobre 2013, l'homme d'affaires italien Diego Della Valle, patron de Tod's, se décide à nommer un directeur artistique à la tête de la Maison. Il s'agit de l'Italien Marco Zanini, auparavant chez Rochas, attendu au tournant.

Le nom de celle dont les petits pulls à nœud en trompe-l'œil ont inspiré notamment Sonia Rykiel sera encore sur toutes les lèvres le 24 janvier. Cette fois pour une vente aux enchères organisée chez Christie's à l'occasion de laquelle sa petite-fille, l'actrice Marisa Berenson, vendra à Paris des objets créés par la Schiap' ou lui ayant appartenu.

Dans Goûts de Luxe sur BFM Business le 18 janvier, la comédienne reconnaît profiter d'un "moment où tout le monde s'intéresse à ma grand-mère" pour lui donner "une autre vie, permettre qu'une autre génération découvre son univers". Un procédé qui n'est certainement pas pour déplaire au nouveau propriétaire de la marque.

Nina Godart