BFM Business

Enquête: les mésaventures d'Arthur au pays du cinéma

Arthur a produit deux films avec Elie Semoun.

Arthur a produit deux films avec Elie Semoun. - -

En 2008, l'animateur s'est lancé dans la production de films, promettant de produire 4 à 5 longs métrages par an, dont la moitié à Hollywood. Mais le projet a vite tourné au fiasco, et s'est arrêté au bout de 4 films.

En 2007, c'est le jackpot pour Arthur. L'animateur touche 225 millions d'euros en vendant ses parts dans Endemol France. Cette somme s'ajoute aux 80 millions d'euros déjà perçus en 2001 lors de la vente d'une première moitié du capital.

Qu'a fait l'animateur de tout cet argent? Difficile de savoir, car ses affaires sont assez opaques. En effet, la vingtaine de sociétés de son petit empire ne dépose pas ses comptes au tribunal de commerce.

Une aventure qui tourne court

Toutefois, il est possible de tirer un bilan de son activité de producteur de cinéma, qui a tourné court.

Souvenez-vous: en 2008, Arthur annonce avec tambours et trompettes qu'il va produire des films. Il évoque alors "six projets en cours de développement", et promet "deux à trois films par an".

Mais ce n'est pas tout. Ambitieux, l'animateur veut en outre produire des films à Hollywood... rien de moins! Pour cela, il s'associe avec un des rares français à avoir réussi outre-Atlantique, Philippe Rousselet, producteur notamment de Lord of war. L'animateur apporte 14 millions d'euros pour prendre 42% d'une filiale commune baptisée Vendome Investments SAS. Le duo promet de produire 12 longs métrages sur cinq ans.

"Nous avons engagé une réflexion qui pourrait conduire à un rapprochement de nos activités de production en France", annonce même Philippe Rousselet.

On ne s'improvise pas producteur de films

Las! On ne s'improvise pas producteur de films, et aucune de ces promesses ne sera tenue. Les sociétés de production d'Arthur et Philippe Rousselet ne se rapprocheront jamais. Le duo ne produira que deux titres à Hollywood, sortis en 2011: Source code et Larry Crowne (en français: Il n'est jamais trop tard). Et en solo, Arthur ne produira que deux films, avec pour vedette Elie Semoun: d'abord, Cyprien (2008) aux résultats médiocres, puis les Tuche (2010) qui fera un peu mieux.

"Assez rapidement, Arthur a voulu arrêter le cinéma pour passer à autre chose", raconte un proche.

Chercher des poux

Reste un obstacle de taille. Arthur veut alors sortir de sa filiale avec Philippe Rousselet, mais leur accord court sur cinq ans, et ne prévoit pas de sortie anticipée.

Hasard ou coïncidence? A ce moment là, Arthur se met à chercher des poux dans les cheveux de son associé. Il passe à l'offensive lors de l'assemblée générale du 29 juin 2012 de Vendome Investments SAS, qui examine les comptes 2011. Il vient accompagné de son avocat, Me Jérôme Sibille. Il fait inscrire sur le procès verbal qu'il "fait toutes réserves sur le rapport de gestion du président [Philippe Rousselet], et notamment sur les éléments relatifs à l'activité de [la filiale américaine] Vendome Pictures contenus dans deux lignes".

Débouclage à l'amiable

Surtout, il envoie la veille à Philippe Rousselet un long mail avec une série de 14 questions: "quelles sont les personnes en charge du développement aux US?". Ou encore: "pourrions-nous avoir connaissance des frais de structure?". Ou enfin: "en raison de l'importance de ta présence dans le projet Vendome US, la gestion et la concomitance de deux projets à la fois (Vendome US et Vendome France) est-elle compatible, ou se fait-elle au détriment du projet Vendome US?"

Mais Philippe Rousselet refuse de répondre aux 14 questions d'Arthur: "l'objet de l'assemblée générale est l'ordre du jour, et l'assemblée générale ne concerne pas [la filiale américaine] Vendome Pictures. Et les questions ont été adressées en dehors du délai prévu par le code du commerce", indique le procès verbal.

Finalement, un accord amiable est signé le 31 janvier 2013, indiquent les comptes de Vendome Investments SAS. Arthur revend ses parts pour un montant non précisé. Mais il semble qu'il ait à peu près retrouvé les 14 millions d'euros mis dans l'affaire...

Contactés à de multiples reprises, ni Philippe Rousselet, ni l'attachée de presse d'Arthur Françoise Doux, ni l'avocate d'Arthur Axelle Schmitz n'ont répondu.

Le titre de l'encadré ici

|||Echec dans le web En 2008, Arthur avait lancé un site ciblant les 45-65 ans, www.mageneration.com. Il annonce alors: "le site a développé un espace rencontre qui compte déjà plus de 200.000 membres. Notre objectif est d'atteindre 2 millions de visiteurs uniques à fin 2009. Une campagne de publicité va venir accélérer son lancement avec un budget de 4 millions d'euros nets dans les médias". Le site est un échec et ferme dès 2010.

Le titre de l'encadré ici

|||Quatre films Cyprien: budget : 9,2 millions d'euros. Entrées France: 696.919 Les Tuche: budget : 11,5 millions d'euros. Entrées France: 1,5 million Larry Crowne: budget: 30 millions de dollars. Recettes monde: 72 millions de dollars. Source code: budget: 32 millions de dollars. Recettes monde: 147 millions de dollars.

Source: CNC, JP box office, Box office mojo

Jamal Henni