BFM Business

 En 2004, L'Oréal a refusé de miser sur Donald Trump

Jean-Paul Agon a révélé ce mardi 2 mars que l'excentrique milliardaire américain avait personnellement suggéré à L'Oréal voici 12 ans le lancement d'un parfum Trump. Sans succès.

Un parfum "Trump by L'Oréal"? Vous n'en rêvez peut-être pas, mais cela aurait très bien pu arriver. Donald Trump avait, en effet, sollicité le géant français des cosmétiques il y a une dizaine d'années pour fabriquer un parfum à son nom. C'est ce qu'a révélé ce mercredi 2 mars Jean-Paul Agon, le PDG de L'Oréal.

"Trump a voulu qu'on fasse un parfum pour lui, mais on ne l'a pas fait", a-t-il déclaré lors d'une conférence organisée à Paris par la French American Foundation.

Ce refus n'avait toutefois rien de personnel contre le richissime milliardaire, L'Oréal ayant vocation à se concentrer sur le développement de parfums sous licence de grandes marques de mode, comme Giorgio Armani, Ralph Lauren ou Yves Saint Laurent, a précisé Jean-Paul Agon, qui a été président de L'Oréal USA de 2001 à 2005.

Un partenariat avec Estée Lauder finalement

Donald Trump s'était alors rabattu sur le groupe américain Estée Lauder, avec lequel il avait noué un partenariat en 2004 pour produire son premier parfum, "Donald Trump, The Fragrance" (Donald Trump, le parfum).

D'autres lignes de parfums aux noms évocateurs ont suivi par la suite, avec d'autres partenaires: "Success" en 2012 et "Empire" en 2015. L'été dernier, la chaîne américaine de magasins Macy's avait décidé de cesser de vendre tous les produits estampillés Trump, dont les parfums, après ses propos controversés sur les immigrés mexicains.

L'homme d'affaires est désormais le grand favori des primaires du parti républicain pour l'élection présidentielle américaine de novembre, après avoir raflé 7 Etats sur 11 lors du "Super mardi".

J.M. avec AFP