BFM Business

Droits TV: nouveau match entre Canal Plus et Bein Sports

Canal Plus et beIN Sports vont à nouveau livrer bataille, cette fois pour les droits de la Ligue des champions.

Canal Plus et beIN Sports vont à nouveau livrer bataille, cette fois pour les droits de la Ligue des champions. - -

Après avoir croisé le fer pour les droits de la Ligue 1, les deux chaînes privées vont à nouveau s'affronter ce lundi 7 avril, cette fois pour la diffusion de la prestigieuse Ligue des champions.

Entre Canal Plus et beIN Sports, le match pour l’acquisition des droits TV est loin d’être fini. "On est à la mi-temps", affirmait d’ailleurs Florent Houzot, le directeur de la rédaction de la chaîne qatarie, quelques heures après les résultats de l’appel d’offres pour la Ligue 1. Ce dernier a vu Canal Plus élargir son offre aux dépens de sa concurrente, déboursant la bagatelle de 540 millions d’euros par an (sur un total de 748,5 millions pour les deux diffuseurs) contre 420 millions auparavant.

Mais pour obtenir les faveurs des passionnés de football, le combat ne s’arrête pas là. Ce lundi 7 avril, un nouvel appel d’offres, cette fois pour les droits de la Ligue des champions, va en effet mettre aux prises les deux diffuseurs. Lancé par l’UEFA, il porte sur la période 2015-2018.

BeIN Sports doit conserver une offre attractive

Actuellement, beIN Sports possède les droits de l’intégralité de la compétition sauf le premier choix propriété de Canal Plus (13 matchs plus la finale, codiffusée par une chaîne gratuite). A titre d’exemple, le choc entre le Paris Saint-Germain et Chelsea, mardi 8 avril, sera diffusé par la chaîne cryptée.

Une situation que voudrait voir cesser son homologue qatarie, d’autant qu’elle dispose de moyens financiers conséquents. Et qu’elle doit à tout prix conserver une offre attractive si elle veut coller à sa stratégie de croissance. Actuellement, beIN Sports possède environ 1,8 million d’abonnés, mais leur recrutement marque le pas. Or, la chaîne a affiché un objectif de quatre millions à terme.

Les enchères devraient grimper

Aujourd’hui, beIN Sports s’acquitte de 61 millions d’euros par an pour la diffusion de 133 matchs, tandis que Canal Plus débourse 50 millions pour 13 matchs. On est donc loin des montants atteints pour la Ligue 1, mais les enchères pourraient grimper entre les deux concurrents.

BeIN Sports, qui a gardé des munitions dans cette perspective, semble disposer de réserves nécessaires pour faire plier sa concurrente. Mais Vivendi, propriétaire de Canal Plus, a envoyé un message lors de l’appel d’offres concernant la Ligue 1.

Le groupe souhaite clairement recentrer ses activités vers les médias, et la vente de SFR pourrait lui permettre de réinjecter des fonds en vue d’acquisitions-clés. La Ligue des champions pourrait bien sûr en faire partie, ce qui promet une bataille acharnée.

Yann Duvert