BFM Business

Disney réalise son plus beau démarrage américain avec Zootopie

Les réalisateurs Byron Howard et Rich Moore prennent la pose lors de la présentation du film d'animation "Zootopie" lors du festival international du film d'Annecy, en juin 2015.

Les réalisateurs Byron Howard et Rich Moore prennent la pose lors de la présentation du film d'animation "Zootopie" lors du festival international du film d'Annecy, en juin 2015. - AFP-Jean-Pierre-Clatot

"Le nouveau film d'animation du studio fondé il y a 93 ans a généré 70 millions de dollars de recettes lors de son premier week-end d'exploitation aux États-Unis."

Record battu pour Disney. Le studio de production de dessins animés vient de réaliser le plus beau démarrage de son histoire aux États-Unis grâce à son projet dernier né: Zootopie. Rien que le week-end de sa sortie, celui-ci a déjà généré plus de 70 millions de dollars de recettes outre-atlantique. Une belle réussite pour les réalisateurs Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush. Le précédent record avait été établi en 2013, lors de la sortie d’un autre énorme succès de la maison Disney,La Reine des neiges.

2,5 millions de spectateurs en France

Dans Zootopie, les jeunes et les moins jeunes suivent les aventures de la lapine Juddy Hopps. Elle travaille au sein de la Police d’une ville exclusivement peuplée d’animaux. Cette histoire a séduit au-delà du pays de l’Oncle Sam puisque les démarrages du film à l’international sont très bons. Ainsi, Zootopie marque le meilleur démarrage d’un film d’animation Disney en Chine et en France, le dessin animé a déjà attiré 2 millions et demi de spectateurs après deux semaines d’exploitation.

Une preuve que le studio fondé en 1923 en Californie est bel et bien revenu dans la course. Après des années difficiles, il s’était offert le studio Pixar en 2006 pour 7,4 milliards de dollars. Pixar venait alors de signer de gros succès dont Toy Story, Le Monde de Nemo et Les Indestructibles. Un investissement conséquent qui a donc porté ses fruits. Disney a aujourd’hui repris sa place de leader des films d’animation.

Simon Tenenbaum, édité par A.R.