BFM Business

D8 diffusera la finale de la Ligue des Champions

D8 met la main sur la finale de la Ligue des Champions au détriment de TF1

D8 met la main sur la finale de la Ligue des Champions au détriment de TF1 - KENZO TRIBOUILLARD / AFP

D8 aurait chipé à TF1 la diffusion de la finale de la Ligue des Champions pour les trois prochaines années, selon des informations du journal L'Équipe. Un joli coup pour Vivendi après la perte des droits TV de la Premier League au détriment d'Altice.

Dans la guerre intense que se livrent les groupes de télévision sur les droits du football, D8 vient de frapper un grand coup. En effet, d'après des informations du journal L'Équipe, la "petite soeur" de Canal Plus a chipé à TF1 la diffusion de la finale de la Ligue des Champions pour les trois prochaines saisons. Pour le groupe Vivendi, il s'agit d'un joli coup après la perte des droits TV de la Premier League au détriment d'Altice.

Les trois rencontres, dont la première se déroulera le 28 mai prochain à Milan, ont été rachetées auprès de beIN Sports, principal diffuseur de la compétition. La chaîne d'origine qatarienne a dû remettre sur le marché ces trois matches puisque la finale de la Ligue des Champions figure sur la liste des événements sportifs majeurs et, à ce titre, doit être retransmise en clair. Pour obtenir ces droits, D8 aurait dépensé plus de 3 millions d'euros par saison.

Canal Plus et beIN Sports toujours plus proches

Cette opération montre une nouvelle fois les collusions de plus en plus perceptibles entre Vivendi, propriétaire de Canal Plus et D8, et beIN Sports. En effet, les deux groupes ne s'agressent plus lors des appels d'offres pour les droits sportifs. C'est ce qui s'était passé l'an dernier sur la Ligue 1 de Football, puis, en janvier 2015, lors de l'appel d'offres pour le Top 14 de Rugby.

Les deux groupes avaient également discrètement lancé mi-novembre pour la première fois une promotion commune. Tout nouvel abonné à la chaîne cryptée se voyait offrir trois mois d'abonnement à la chaîne qatarie, puis ensuite un tarif préférentiel.

S.B.