BFM Business

Club Med: l'OPA prolongée jusqu'au 6 juin

L'OPA sur le Club Med prend fin ce vendredi.

L'OPA sur le Club Med prend fin ce vendredi. - -

L'OPA de Fosun et Ardian lancée sur le Club Med devait s'achever ce vendredi 23 mai à 17h30. Elle vient d'être prolongée jusqu'au 6 juin, a annoncé l'Autorité des marchés financiers.

L'OPA sur le Club Med lancée par le chinois Fosun et le français Ardian avait comme date limite ce vendredi 23 mai à 17h30. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a repoussé au 6 juin la date de clôture de l'offre.

Le gendarme de la Bourse a par ailleurs exigé de la société Strategic Holdings du financier italien Andrea Bonomi, et à toute personne agissant de concert avec elle ou lui étant affiliée, de faire part de ses intentions concernant le Club Med au plus tard lundi 26 mai à 18H00

Car l'opération semblait de plus en plus contrariée par la montée en puissance au capital de l'italien Andréa Bonomi, qui s'impose désormais comme le premier actionnaire du Club med. Après avoir réussi sa manoeuvre de destabilisation, ce dernier pourrait meme aller plus loin.

Du coup, aujourd'hui, le Club Med ne sait plus trop où il en est.
La direction veut encore y croire, mais se montre réaliste: elle examine tout de même toutes les options possibles en cas d'échec de l'OPA. Le pire scénario impliquerait le désengagement de son partenaire, Fosun, qui mettrait un frein au développement du groupe en Chine, son marché phare.

Ce serait le début des ennuis, pour ne pas dire plus, selon un proche du dossier.

La stratégie de Giscard d'Estaing plébiscitée

Henry Giscard D'estaing, à la tête du Club Mediterranée depuis 10 ans, vient d'être renouvellé à son poste. Sa stratégie est plébiscitée: cette OPA amicale, c'est son idée. C'est lui qui a organisé l'opération, voulant faire du club un groupe franco-chinois capable de partir à la conquête de pays prometteurs sans subir les aléas des marchés financiers. Sortir de la cote et rassembler un capital très éclaté à la merci de toutes les attaques.

Mais en moins de deux, l'italien Andrea Bonomi est venu piétiner tous ses plans, et impossible de connaître réellement ses intentions. Il aurait en effet mis assez de côté pour continuer ses achats.

H.C. et C.C.