BFM Business

Club Med: Fosun surenchérit une nouvelle fois

Le dossier Club Med n'est toujours pas fini.

Le dossier Club Med n'est toujours pas fini. - Franko Lee - AFP

Le chinois Fosun a fait une nouvelle surenchère à 23,50 euros, ce lundi 1er décembre, a indiqué l'Autorité des marchés financiers. L'offre de son concurrent, l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi, est de 23 euros.

Sans surprise, Fosun ne lâche pas l'affaire. Le chinois vient de faire, ce lundi 1er décembre, une nouvelle surenchère, à 23,50 euros, a indiqué l'Autorité des marchés financiers (AMF). Il s'allie avec le Brésilien Nelson Tanure qui prendra jusqu'à 20% du projet Gaillon Invest II, le consortium qui vise à racheter le Club Med. La société française d'investissement Ardian reste alliée à Fosun avec une part symbolique.

Le dossier finalisé était en cours de dépôt auprès de l'AMF lundi matin, à quelques heures de l'heure limite fixée à 18h00. Le camp Fosun surenchérit ainsi de 0,50 euros sur l'offre de 23 euros par action faite par l'Italien Andrea Bonomi et ses partenaires, dont le fonds américain KKR, le 11 novembre dernier. L'AMF a donné au camp Bonomi jusqu'au 17 décembre pour contre-attaquer.

Le relèvement de l'offre de Fosun est tout juste supérieur aux 2% supplémentaires requis pour que la surenchère soit valable, alors que la bataille d'OPA qui se joue sur Club Med a déjà fait monter le prix à un niveau élevé.

Nelson Tanure s'était dit en novembre prêt à investir 90 millions de dollars dans Club Med via sa société d'investissement immobilier Costa do Pero.

Fosun soutenu par le conseil d'administration du Club Med

Le match reste donc ouvert entre Fosun et Andrea Bonomi. Contrairement à ce dernier, le groupe chinois a en tout cas l'appui du conseil d'administration du Club Med qui, à l'inverse, a toujours montré des réserves sur la stratégie voulue par Andrea Bonomi. 

Le 25 juillet dernier, les administrateurs du Club Med avaient exprimé des doutes dans un communiqué, craignant que certaines décisions voulues par Andrea Bonomi "remettent en cause les fondamentaux" du modèle économique du Club Med.

Andrea Bonomi veut rééquilibrer le développement du groupe entre l'Asie, l'Amérique et l'Europe, en mettant l'accent sur la France. Allié à l'hôtelier sud-africain Sol Kerzner et à GP Investments, il compte aussi redynamiser les clubs 3 Tridents, de moyenne gamme, alors que la direction actuelle et Fosun privilégient le haut de gamme et poussent le développement vers le marché chinois.

OPA record ... en termes de durée

Lancé fin mai 2013, le dossier Club Med qui dure depuis près de 18 mois est devenu l'offre publique la plus longue de l'histoire de la Bourse de Paris. Jusqu'à présent, le record revenait à l'offre de la société immobilière Icade sur sa concurrente Silic, qui avait traîné en longueur en 2012-2013 pour cause de recours judiciaires.

Si l'AMF a décidé d'"accélérer la confrontation des offres", utilisant ainsi pour la première fois l'article 232-12 de son règlement général, elle n'a en revanche pas fait usage de l'article 232-13 qui lui aurait permis de fixer une date pour une toute dernière enchère.

Le gendarme de la Bourse semble tabler sur le fait que la course finira par bien s'arrêter à un moment donné, faute de financements du côté des protagonistes ou parce que la raison imposera de ne pas monter jusqu'au ciel.

D. L. avec AFP