BFM Business

Club Med: Andrea Bonomi s'apprête à lancer une contre-OPA

Une partie de l'avenir du Club Med se joue ce lundi 30 juin.

Une partie de l'avenir du Club Med se joue ce lundi 30 juin. - -

L'Autorité des marchés financiers a suspendu, ce 30 juin, l'action du Club Med, à la demande de la société, en attendant que le financier milanais officialise les termes de son offre d'achat sur le groupe de loisirs.

L'action Club Med est suspendue de cotation, ce 30 juin en début d'après-midi à la Bourse de Paris. C'est la société qui a réclamé cette procédure à l'Autorité des marchés financiers (AMF), jusqu'à ce que les conditions de la contre-OPA de l'Italien Andrea Bonomi sur le Club Med soient dévoilées.

Ce lundi 30 juin, 18 heures, est en effet la date limite fixée par l'AMF au financier italien pour déposer une offre publique d'achat sur le groupe français.

Selon une source citée par l'AFP ce lundi, l'homme d'affaires transalpin aurait bel et bien l'intention de déposer une offre. Il envisagerait ainsi de déposer une contre-OPA "avec un bon prix". Cette proposition viendrait alors se confronter à celle lancée conjointement par le fonds d'investissement Ardian et le conglomérat chinois Fosun, il y a un peu plus d'un an.

Leur offre venait initialement à expiration le 23 mai dernier mais, par deux fois, l'AMF l'a prolongée afin notamment de connaître les intentions réelles d'Andrea Bonomi.

Le 6 juin dernier, le gendarme des marchés avait ainsi fixé un ultimatum à Investindustrial, société liée à Andrea Bonomi. Cette dernière ne pourra plus, que ce soit seule ou de concert avec une autre entreprise, lancer d'offre sur le Club Med, si' elle ne le fait pas avant ce lundi.

Les recours de Bonomi

Investindustrial avait auparavant indiqué à l'AMF, le 26 mai dernier, examiner "l'éventuel lancement d'une offre publique sur le Club Méditerranée". Elle pourrait ainsi s'allier avec Strategic Holdings, autre entreprise dirigée par Andrea Bonomi et qui possède 10% de Club Med, pour réaliser l'OPA.

Investindustrial a, par ailleurs, déposé deux recours pour obtenir un sursis à l'exécution des décisions de l'AMF, recours qui seront examinés en référé le 3 juillet prochain.

Le chemin de croix de Fosun et Ardian

De leur côté, Fosun et Ardian mettent la pression. Dans les Echos du Jeudi 27 juin, Guo Guangchang, le président de Fosun, affirmait que si Andrea Bonomi ne respecte pas le délai fixé par l'AMF, "il faudrait en tirer la conclusion que monsieur Bonomi n'a pas de projet alternatif pour la société". Il regrettait d'avoir perdu "beaucoup de temps" en raison des manœuvres du financier italien.

L'offre de Fosun et Ardian, qui valorise Club Med à hauteur de 559 millions d'euros, s'est d'abord heurtée à deux recours déposés par les actionnaires minoritaires de l'entreprise. Une fois que l'AMF a débouté ces deux recours, fin avril dernier, l'OPA des deux entreprises a été compromise par la montée au capital progressive de Strategic Holdings et d'Andrea Bonomi dans le Clubd Med. Fosun et Ardian ont toutefois à leur actif le soutien du management du groupe français et de son PDG Henri Giscard d'Estaing.

J.M.