BFM Business

À Paris, les propriétaires délaissent Airbnb pour la location meublée

-

- - Benh LIEU SONG - CC

Depuis quelques temps, les propriétaires qui louaient leurs biens à des touristes, notamment via Airbnb, reviennent vers des baux d'habitations plus classiques, selon le baromètre du spécialiste des meublés Lodgis.

La mairie de Paris aurait-elle enfin trouvé le moyen de freiner l'expansion d'Airbnb? Le dernier baromètre de Lodgis, un des grands spécialistes de la location meublée traditionnelle, atteste d'un phénomène nouveau, inédit depuis l'arrivée d'Airbnb en France.

Les propriétaires reviennent à de la location traditionnelle, témoigne Lodgis, qui pointe de premiers signaux, comme la hausse de 5% des prises de contact avec le spécialiste du meublé sur un an en décembre. Elles proviennent pour l'essentiel de propriétaires prêts à quitter le marché de la location touristique à Paris.

Deux fois plus de rendement en meublé

Il faut dire que tout ou presque les y pousse. L'obligation de s'enregistrer auprès des mairies dans certaines villes, entrée en vigueur le 1er décembre, les a véritablement refroidis. En outre, l'annulation de l'encadrement des loyers et la création à venir d'un nouveau bail plus court, les encouragent, en parallèle, à revenir à la location classique.

Location classique, certes, mais meublé. Ce type de location qui permet aux propriétaires de faire signer des baux plus court affiche, en effet, des rendements environ deux fois plus élevés que celui de la location vide.

Marie Coeurderoy, édité par N.G.