BFM Business

1,4 million d'euros, un salaire "pas énorme" pour le PDG de M6

Nicolas de Tavernost estime par ailleurs que l'Euro 2016 ne sera pas forcément rentable pour sa chaîne

Nicolas de Tavernost estime par ailleurs que l'Euro 2016 ne sera pas forcément rentable pour sa chaîne - Kenzo Tribouillard - AFP

"Nicolas de Tavernost, le patron de la sixième chaîne, a estimé ce mercredi 1er juin sur France Inter que son salaire n'était pas si mirobolant, assurant ne pas être la personne la mieux payée de son groupe."

Voilà des propos qui risquent de faire couler beaucoup d'encre. Le PDG de M6, Nicolas de Tavernost, hostile à un plafonnement du salaire des patrons, a estimé mercredi sur France Inter que son salaire de 1,4 million d'euros n'était "pas énorme", et fait valoir qu'il n'était pas "le mieux payé du groupe" et que "quelques footballeurs sont bien mieux payés" que lui.

"Mon salaire d'1,4 million, c'est pas énorme", a-t-il plus précisément lancé. "Je crois à la liberté des actionnaires, ce sont eux qui fixent la rémunération des patrons, c'est à eux de décider" mais "il faut être transparent", a-t-il déclaré à propos de la proposition de responsables politiques de limiter la rémunération des patrons à 100 fois le smic.

M6 "se porte bien"

Interrogé par ailleurs sur la diffusion par M6 de la finale de l'Euro 2016, il a estimé qu'il ne s'agirait pas forcément d'une opération rentable pour la chaîne, en raison du coût des droits sportifs, mais qu'il s'agissait plutôt d'une question d'image.

"Le sport en général n'est pas bon pour le porte-monnaie" d'une chaîne de télé, a-t-il expliqué, "car quand vous diffusez de grands événements sportifs sur une télé, généralement vous perdez de l'argent", mais cette opération profite à la marque M6. M6 "se porte bien" et a été le groupe télé qui a "le plus progressé" en mai, mois où la chaîne est repassée au-dessus des 10% de part d'audience, a assuré Nicolas de Tavernost. "Et en juin avec l'Euro les choses vont bien se passer aussi", a-t-il estimé.

Interrogé sur la santé de l'ancien international David Ginola, victime d'un malaise cardiaque mi-mai et qui doit commenter les matchs des Bleus pour M6, il a répondu que "les nouvelles sont bonnes : il nous a fait savoir qu'il serait là pour l'Euro".

J.M. avec AFP