BFM Business

Monaco veut grignoter des mètres carrés sur la mer

La Principauté de Monaco compte augmenter son territoire de 6 hectares gagnés sur la mer.

La Principauté de Monaco compte augmenter son territoire de 6 hectares gagnés sur la mer. - -

La principauté, à l'étroit sur son territoire de 2km2, va faire construire une dalle sur la mer. C’est ce 23 juillet que se termine l’appel d’offres pour sa construction. Les premiers travaux sont attendus pour la fin 2014.

La principauté de Monaco n’a pas le choix : si elle veut s’étendre, elle doit gagner du terrain sur la mer. Ce projet va bientôt sortir de l’eau : c’est ce 23 juillet que se termine l’appel d’offres pour la construction d’une plateforme de 6 hectares. Un chantier dont le coût est estimé à un milliard d’euros. Les premiers travaux sont prévus pour la fin 2014 et ils devraient durer une dizaine d’années.

Ce nouvel espace s’implantera entre le Grimaldi forum et l’hôtel Fairmont. "Ce quartier aura essentiellement une vocation résidentielle. Mais il y aura aussi des bureaux et des espaces verts, peut-être des équipements publics, qui seront construit dans les 10 prochaines années", explique Michel Roger, le ministre d'Etat de Monaco.

Préserver les fonds sous-marins

La Principauté a fixé des règles drastiques, notamment d’ordre environnemental. "Ce type de construction doit absolument préserver le milieu marin, en particulier parce qu’il y a une réserve marine importante à côté", prévient Michel Roger.

La zone prévue pour la construction prend place entre la réserve marine du Larvotto, créée en 1975 à l’initiative du Prince Rainier III, et le tombant des Spélugues, deux zones protégées qui abritent une grande biodiversité.

Les constructions qui seront édifiées sur la dalle devront, elles aussi, répondre un cahier des charges stricte. "Il ne s’agit pas de construire des tours, mais des immeubles de moyennes hauteur qui seront dispersés de manière à ce que l’on ait pas l’impression d’avoir une barre de béton quand on arrive de la mer", précise le ministre d’Etat.

En tout cas, ce n’est pas la première fois que la principauté cherche à étendre son territoire au-delà de ses 2 petits kilomètres carrés. Une immense digue semi-flottante de 350 mètres a déjà été ajoutée sur le port principal pour accueillir les bateaux de croisières.

Dans les années 1950, c'est un quartier entier, celui de Fontvieille, qui avait été construit sur la Méditerranée au pieds du palais. Situé sur la partie ouest de la principauté, ses 22 hectares accueille des immeubles luxueux, mais aussi des bureaux et un stade.

BFMbusiness.com