BFM Business

Logements sociaux: 11 communes épinglées

11 communes font figure de mauvaises élèves en termes de construction de logements sociaux.

11 communes font figure de mauvaises élèves en termes de construction de logements sociaux. - Miguel Medina - AFP

Une nouvelle liste de onze communes récalcitrantes à leurs obligations en matière de construction de logements sociaux a été publiée. Lors du comité réunissant le Premier ministre Manuel Valls et plusieurs membres de son gouvernement à Vaux-en-Velin (Rhône), ont été pointés les plus "mauvais élèves" parmi les communes qui ne respectent toujours pas, 15 ans après son adoption, la loi SRU (Solidarité et rénovation urbaine). Cette loi impose aux communes de plus de 3.500 habitants - 1.500 habitants en Ile-de-France -, de construire 20% à 25% de logements sociaux.

La région Provence-Alpes-Côte d'Azur est toujours la plus représentée avec cinq communes: Mandelieu-la-Napoule (7,87%), Grasse (13,81%), Sausset les Pins (2,73%), Ventabren (0%) et Bandol (5,86%). Suivent, avec deux communes chacune, les régions Rhône-Alpes (Communay, 7,20% et Ternay, 9,25%) et Alsace (Habsheim, 7,40% et La Wantzenau, 1,61%). Enfin, les régions Nord-Pas-de-Calais (Sequedin, 5,26%) et Aquitaine (Izon, 5,06%) en comptent une chacune.

D. L. avec AFP