BFM Business

Immobilier: le home staging, une solution pour attirer les acheteurs

Rafraîchir la décoration d'un bien avant sa mise en vente permet de trouver un acquéreur plus facilement.

Rafraîchir la décoration d'un bien avant sa mise en vente permet de trouver un acquéreur plus facilement. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Au 30e Salon national de l'immobilier, qui se tient jusqu'au 6 avril, le home staging est à l'honneur. Cet concept consistant à embellir un bien immobilier pour mieux le vendre est en plein essor.

Plus de 23.000 visiteurs sont attendus Salon national de l'immobilier, à la Porte de Versailles de Paris, qui se tient jusqu'au dimanche 6 avril. Et pour cette trentième édition, le home staging est à l'honneur avec des consultations gratuites proposées aux particuliers.

Ce concept, importé des Etats-Unis et popularisé par des émissions télévisées, consiste à embellir un bien pour mieux le vendre. Dans un marché immobilier où les acquéreurs se font de plus en plus rares, cette méthode peut aider les propriétaires à vendre au meilleur prix leur bien.

Un papier peint défraîchi, des meubles imposants qui masquent les volumes des pièces peuvent faire fuir un acquéreur potentiel. Car "lorsqu'on présente un bien poussiéreux, encombré, mal entretenu, l'acheteur a tendance à négocier 10% supplémentaires sur le prix", souligne Olivia Milan, la directrice du salon.

Ne pas dépenser plus de 3% du prix de vente

Fortes de ce constat, des dizaines d'agences spécialistes en home staging ont fleuri ces dernières années proposant de "relooker", avec de nouveaux meubles et accessoires, et de "dépersonnaliser" - en retirant souvenirs, photos, signes religieux - à moindre coût, les biens immobiliers.

Mais ce nouveau métier n'est pas réglementé, puisqu'aucun diplôme certifié n'a vu le jour. "Certains annuaires répertorient jusqu'à 400 professionnels mais lorsqu'on appelle, on s'aperçoit qu'un sur deux a fermé: sans la bonne approche, cela ne fonctionne pas. Le home staging n'est pas une solution miracle, ce n'est qu'un outil, un élément de la vente. Si le prix du bien est trop élevé, elle ne se fera pas", juge Franky Boisseau, fondateur du réseau Home staging experts.

Selon la taille de l'appartement, pour deux à trois jours de travail, il faut conter des honoraires de 1.500 ou 2.000 euros, ajoute-il.

Dans son hors-série d'avril, la revue de l'association de consommateurs UFC-Que choisir met en garde les propriétaires, leur recommandant de toujours exiger un devis et des références de missions déjà réalisées. Elle préconise aussi de ne pas dépenser plus de 1 à 3% du prix de vente du bien pour ces prestations.

C. C. avec AFP et vidéo Mathieu Nardone