BFM Business

Chine: la construction de la plus haute tour monde stoppée net

Malgré la cérémonie en grande pompe du lancement de la construction de Sky City, les travaux sont interrompus ce 25 juillet.

Malgré la cérémonie en grande pompe du lancement de la construction de Sky City, les travaux sont interrompus ce 25 juillet. - -

Elle devait prendre quatre mois, mais dès les premiers jours de chantiers, la construction de la future plus haute tour du monde a été interrompue ce jeudi 25 juillet.

Sky City ne serait-elle qu'un pétard mouillé? En Chine, les travaux de la future plus grande tour du monde ont été interrompus ce jeudi 25 juillet, à peine quelques jours après avoir débutés. D'après, les informations du quotidien chinois XiaoXiang Morning Post, le constructeur n'a pas obtenu les autorisations nécessaires.

Les travaux de la tour que l'on présentait déjà comme la plus haute du monde avec ses 838 mètres, ne dépasse pour le moment pas le ras du sol. Les autorités ont ordonné d'interrompre le chantier, "car certaines procédures n'ont pas été effectuées pour obtenir l'autorisation de commencer les travaux".

La vitesse de construction inquiète

Une porte-parole du promoteur "Broad Group" a assuré, au contraire, que tout était en ordre. Mais apparemment, ce qui inquiète, c'est la méthode et la vitesse de construction. Une fois les fondations terminées, ériger la tour ne devait prendre que quatre mois grâce à l'utilisation notamment d'unités préfabriquées. Dernier fait d'arme du promoteur: une tour de 29 étages construite en quinze jours.

Peut-on parler d'excès de prudence de la part des autorités chinoises. Il faut dire que le pays est secoué depuis plusieurs années par "le syndrome des constructions en tofu", du nom de cette pâte blanche et molle très consommée dans le pays. A de multiples reprises, des ponts, des routes, des barres d'immeubles toutes entières se sont effondrés, sans crier gare...

Nina Godart