BFM Business

Au Canada, une entreprise révolutionne la manière de construire des immeubles

Cet immeuble est construit d'une drôle de manière.

Cet immeuble est construit d'une drôle de manière. - Investissement Poirier

Une entreprise canadienne a mis au point une technique révolutionnaire pour construire des bâtiments. Elle commence par le toit.

Et si votre immeuble était construit en commençant par le toit? Impossible, répondriez-vous, sauf si on arrive à faire léviter, par magie, des tonnes d'acier et de béton. Ce qui n'est pas le cas! Une entreprise canadienne y a donc réfléchi et a trouvé une technique révolutionnaire. Et d'après 3L Innogénie, UPBRELLA est une "première mondiale".

Concrètement, le chantier débute par les fondations puis le premier plancher. Ensuite, la toiture, adaptée d'un système de levage est installée. Elle est soulevée grâce à ce système, ce qui permet de créer une zone de construction, entourée d'un mur de protection. Un ascenseur est installé "pour permettre l'occupation de locataires", explique 3L Innogénie. Le prochain plancher est construit à hauteur d'homme puis sera positionné à sa hauteur finale. Et ainsi de suite.

-
- © -

Une question se pose: quel est l'intérêt d'avoir mis au point cette technique de construction? Il semblerait qu'il soit multiple. 3L Innogénie explique que "l'édifice est fonctionnel trois fois plus rapidement car le toit permanent et les ascenseurs sont opérationnels dès le début". Gain de temps mais surtout d'argent puisque les locataires peuvent s'installer dans les premiers appartements alors même que ceux d'au-dessus sont en train d'être construits. Cette accélération des travaux permettrait des économies de plus de 15 % sur le budget global d’un projet de 25 étages.

De plus, la construction s'adaptera à la demande. "Pas besoin de vendre, financer et construire d'un coup une tour de 30 étages. L'immeuble peut se faire en trois phases de 10 étages", souligne Joey Larouche, président de 3 L Innogénie et Upbrella Construction, à La Presse.

Et enfin, les ouvriers sont plus protégés car ils ne travaillent pas à l'extérieur mais à l'intérieur dans la zone de construction. Cette technique est actuellement utilisée pour construire un immeuble à Montréal qui devrait être livré le 1er juillet 2016. Les professionnels pourront voir les 4 premiers étages le 22 octobre.

Diane Lacaze