BFM Business

Révolution de palais au Crédit Agricole

Crédit Agricole pourrait changer de gouvernance

Crédit Agricole pourrait changer de gouvernance - -

Crédit Agricole pourrait modifier sa gouvernance. Les caisses régionales et l'organe central se battent une nouvelle fois pour le pouvoir.

Lutte de pouvoir à la tête du Crédit Agricole. Selon des informations de presse, la banque réfléchirait à modifier sa gouvernance. Crédit Agricole fonctionne aujourd'hui grâce à un équilibre fragile entre caisses régionales d'un côté et organe central de l'autre. Un équilibre qui ne satisfait pas tout le monde.

Il ya donc une révolution de palais au Crédit Agricole. Une fronde, une nouvelle fois orchestrée par les puissantes caisses régionales de la banque mutualiste. Ce sont elles, les 39 caisses régionales du groupe, qui représentent le pouvoir de terrain.

Risque de déstabilisation

Elles n'ont en fait jamais accepté la tutelle de la structure cotée, celle qu'on appelle CASA, le Crédit agricole SA. Elles l'accusent d'emmener la banque sur des terrains dangereux, à l'international et dans la banque de financement et d'investissement.

Des critiques récurrentes de la part de celles qui constituent la "Fédé", la Fédération nationale qui représente toutes ces caisses locales et qui entend bien récupérer le pouvoir.

Cette fois-ci, la fronde semble plus consistante. Elle est allée jusque dans les couloirs de Bercy. Cet été des représentants de la Fédé seraient allés voir des conseillers de Pierre Moscovici pour plaider leur cause. Il faut rappeler que si le groupe se mettait d'accord sur un changement d'organisation, il aurait en effet besoin des pouvoirs publics.

Toute modification de la direction d'un groupe mutualiste nécessite en effet un texte de loi. Il semblerait que les pouvoirs publics se montrent méfiants. Ils voudraient éviter toute déstabilisation de l'une des plus grandes banques européennes.

Isabelle Gollentz