BFM Business

Libor: JPMorgan va payer 61,6 millions d'euros

JPMorgan a reconnu les méfaits.

JPMorgan a reconnu les méfaits. - Robyn Beck - AFP

La Commission européenne, dans le cadre d'une enquête pour entente illicite, a sanctionné la banque américaine.

Le scandale du Libor pourrait prendre fin pour JP Morgan. La Commission européenne a infligé, ce 21 octobre, une amende de 61,6 millions d'euros à la banque américaine. Elle est accusée d'avoir participé à une entente illicite visant à influencer le taux d'intérêt de référence sur le franc suisse.

Mais Bruxelles n'a pas sanctionné RBS, également impliquée, qui avait révélé l'existence de cette entente.

Après enquête, le gendarme européen de la concurrence a estimé que les deux banques avaient "participé à une entente bilatérale illicite entre mars 2008 et juillet 2009". Admettant les faits, les deux établissements ont accepté "de régler le litige avec la Commission dans le cadre d'une procédure simplifiée".

Entente dans le secteur financier

"Il s'agit de la troisième affaire dans laquelle la Commission constate une entente liée à la manipulation d'un taux de référence par de grandes banques qui, au lieu de se faire concurrence entre elles, se sont entendues. Notre économie a besoin d'un secteur financier sain, transparent et qui fonctionne bien. C'est la raison pour laquelle il convient d'y faire respecter strictement les règles antitrust", a estimé le commissaire européen en charge de la Concurrence, Joaquin Almunia.

Dans une décision séparée, l'exécutif européen a également infligé pour 32,3 millions euros d'amendes à quatre grandes banques internationales, dont une nouvelle fois JP Morgan pour une autre entente dans le secteur financier. La banque américaine écope d'une amende de 10,5 millions, la Suisse UBS de 12,6 millions et Crédit suisse de 9,1 millions d'euros.

D. L. avec AFP