BFM Business

Le CAC 40 en hausse grâce à un apaisement des tensions en Ukraine

La Bourse de Paris avait clôturé la veille en baisse de 2,66%.

La Bourse de Paris avait clôturé la veille en baisse de 2,66%. - -

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse ce mardi 4 mars. Elle a pris 2,45% contre une perte de 2,66% la veille. Les investisseurs veulent croire à un apaisement des tensions en Ukraine.

Au lendemain d'une forte correction (-2,66%), la Bourse de Paris a repris des couleurs, ce mardi 4 mars, surveillant toujours l'évolution de la situation en Ukraine.

Le CAC 40 a gagné 2,45% à 4.396 points. L'indice parisien suit la tendance de la Bourse de Moscou qui a pris 6,2%.De son côté le Nikkei, l'indice de la Bourse de Tokyo, a terminé sur une légère hausse (+0,47%).

Les autres bourses européennes évoluaient également dans le vert. A Francfort, le Dax a gagné 2,45% et à Londres, le Footsie a avancé de 1,72%.

Premières sanctions américaines

"On est dans une situation d'incertitude qui reste très forte. Hier l'ajustement a été très brutal, aujourd'hui on corrige un peu", a commenté, ce matin juste avant l'ouverture, sur BFM Business, Philippe Waechter, le directeur de la recherche économique chez Natixis AM.

"L'annonce par Vladimir Poutine de la fin des exercices militaires en frontière de l'Ukraine constitue un soulagement de taille qui devrait soutenir les marchés actions aujourd'hui", observent les analystes du Crédit Mutuel-CIC.

Du côté des valeurs, Unibail a progressé de 3,69% et Technip de 3,52%, figurent parmi les plus fortes hausses.

La veille, les investisseurs ont cédé à la panique face à la montée des tensions en Ukraine, où la Russie avance ses pions, malgré les mises en garde de la communauté internationale.

Lundi soir, les Etats-Unis ont décidé de suspendre leur coopération militaire avec Moscou, alors que, selon le représentant de l'Ukraine aux Nations-Unis, 16.000 soldats russes ont été déployés en Crimée, une république autonome.

John Kerry, le secrétaire d'Etat américain, est attendu ce mardi à Kiev pour apporter son soutien au gouvernement de transition.

J.M. et D. L.