BFM Business

La Fed laisse ses taux inchangés

La Fed a maintenu ses taux, comme attendu.

La Fed a maintenu ses taux, comme attendu. - Mandel Ngan - AFP

"Comme attendu, la banque centrale américaine a maintenu ses taux au même niveau que depuis fin décembre."

La banque centrale américaine (Fed) a laissé mercredi les taux d'intérêt inchangés, comme les marchés s'y attendaient, en relevant que l'économie internationale continuait de poser des risques.

Les taux ont été maintenus dans la fourchette de 0,25% à 0,50% -au même niveau que depuis fin décembre. Fait nouveau, la Fed a relevé que l'inflation avait "accéléré" ces derniers mois, même si elle demeure sous l'objectif de 2% du Comité monétaire. 

Elle a noté que l'activité économique américaine avait continué de croître "à un rythme modéré malgré les développements économiques et financiers internationaux de ces derniers mois".

L'accès de volatilité des marchés boursiers au début de l'année, les inquiétudes sur le ralentissement chinois et la baisse des prix du pétrole et des matières premières ainsi que le renforcement du dollar avaient déjà invité la Fed à faire une pause lors de sa dernière réunion de politique monétaire fin janvier.

Des "hausses graduelles" de taux à venir

Dans son communiqué, le Comité redit s'attendre à ce que les conditions économiques n'exigent que "des hausses graduelles des taux d'intérêt". La projection médiane du niveau des taux pour la fin de l'année a été nettement abaissée.

La majorité des membres jugent que les taux d'intérêt se situeront à 0,9% fin 2016 au lieu de 1,4% lors de leur projection de décembre. Cela correspondrait à seulement deux hausses de taux de 0,25 point de base contre quatre, selon la précédente estimation.

Un membre du Comité, Esther George, préférant relever les taux, a voté contre le statu quo. La présidente de la Fed de Kansas City s'est souvent opposée par le passé à une politique monétaire qu'elle juge trop accommodante, notamment du temps de la présidence de Ben Bernanke.

Publiant de nouvelles prévisions économiques, la Fed a révisé en baisse sa projection de croissance. Le produit intérieur brut (PIB) américain devrait progresser de 2,2% sur un an au dernier trimestre 2016, soit 0,2 point de moins que ce qui était prévu il y a trois mois.

Y.D. avec AFP