BFM Business

JPMorgan va payer une amende record de 13 milliards de dollars

JP Morgan va devoir payé une amende historique.

JP Morgan va devoir payé une amende historique. - -

La banque d'affaires a annoncé, mardi 19 novembre, être parvenue à un accord à l'amiable avec les autorités américaines pour clore une série de poursuites sur le dossier des subprimes. Un accord qui permet au groupe de limiter la casse.

Mardi 19 novembre, JPMorgan a officialisé l'accord passé avec plusieurs autorités américaines pour clore une série de poursuites portant sur la vente de subprimes, ces titres financiers dérivés de créances hypothécaires à l'origine de la faillite de la banque Lehman Brothers, en 2008.

Cet accord est historique de par son montant: 13 milliards de dollars, soit environ 9,6 milliards de d'euros. Sur ces 13 milliards, 4 milliards seront consacrés aux particuliers sous forme d'allègement de prêts. La banque s'est engagée à opérer ces mesures avant la fin 2017.

La banque assure avoir les réserves suffisantes pour faire face à cette amende, qui, il est vrai, ne représente qu'un peu plus de la moitié de son bénéfice 2012 : 21,3 milliards dollars.

De nombreux autres dossiers

Dans un communiqué, le patron de la banque, Jamie Dimon se félicite d'avoir abouti à cet accord. Il a lui-même pris les choses en main, en négociant directement avec le département de la Justice, et le procureur général, Eric Holder. Le New York Times explique notamment que son action a permis à la banque d'éviter des poursuites pénales.

Pour autant, la banque d'affairesq n'en a pas encore totalement terminé avec les poursuites judiciaires. Elle a provisionné pour un total de 23 milliards de dollars de frais juridique, ce qui avait fait plonger ses comptes dans le rouge au troisième trimestre, pour la première fois en 10 ans.

J-P Morgan est, en effet, sur le coup de nombreux autres dossiers: corruption en Chine, manipulation des prix de l'énergie sur le marché, scandale de la baleine de Londres… L'établissement est impliqué dans près d'une douzaine d'affaires.

Julien Marion