BFM Business

Inquiète par l'Ukraine et la Chine, la Bourse de Paris perd 1,36%

L'Ukraine continue d'inquiéter les investisseurs.

L'Ukraine continue d'inquiéter les investisseurs. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le CAC 40 débute la semaine dans le rouge. Il est victime des tensions en Ukraine et des mauvais chiffres venant de Chine.

La semaine commence dans le rouge pour la Bourse de Paris. L'indice parisien a cédé 1,36%, ce lundi 24 mars, repassant sous les 4.300 points à 4.276 points. Les investisseurs sont toujours inquiets de la situation en Ukraine. La Maison Blanche, qui se dit préoccupée par les concentrations des troupes russes aux frontières de l'Ukraine, a prévenu Moscou, ce lundi 24 mars, que de nouvelles sanctions seront adoptées en cas d'escalades.

Par ailleurs, le marché a mal digéré les indicateurs venant de Chine. La production manufacturière s'est à nouveau contractée en mars, atteignant son plus bas niveau en huit mois, selon la banque HSBC, renforçant les craintes sur la vigueur de l'économie chinoise.

Alcatel-Lucent trébuche

Le marché n'a donc pas profité de la publication d'un indice PMI en zone euro conforme aux attentes. L'activité privée a continué de croître en mars avec en particulier de bonnes nouvelles venant de France.

Du coté des valeurs, Danone a signé la plus forte progression du CAC 40 en ce début de semaine. Le titre a augmenté de 0,74%.

En revanche, Alcatel-Lucent a enregistré la baisse la plus importante de l'indice parisien avec un recul 5,69%.

Diane Lacaze