BFM Business

Faillite de Lehman Brothers: JPMorgan passe à la caisse

JP Morgan est accusée d'avoir accéléré la faillite de Lehman Brothers en 2008.

JP Morgan est accusée d'avoir accéléré la faillite de Lehman Brothers en 2008. - Spencer Platt - AFP

La première banque américaine a accepté de versé près de 1,5 milliard de dollars à des créanciers de Lehman Brothers, afin de régler un contentieux lié à son attitude lors de la faillite de l'établissement en 2008.

JPMorgan Chase a accepté de verser 1,42 milliard de dollars pour régler des contentieux liés à la faillite de Lehman Brothers en 2008, selon un document judiciaire consulté mardi.

La première banque américaine, dont des filiales étaient créancières de Lehman Brothers, était accusée d'avoir outrepassé ses droits pour se faire rembourser au plus vite avant la fameuse banqueroute de l'établissement new-yorkais ayant déstabilisé le système financier mondial.

"Cet accord résout deux des principaux litiges contre (JPMorgan)... en échange d'un paiement en numéraire de 1,42 milliard de dollars et Lehman Brothers accepte de retirer ces plaintes", est-il précisé dans le texte.

Une faillite accélérée par JP Morgan?

Dans le cadre de cette plainte portant sur 8,6 milliards de dollars, JP Morgan est accusée de s'être servie de son statut de principale banque d'"assainissement" de Lehman pour prélever des milliards de dollars de garanties dans ses comptes juste avant la faillite de cette banque d'investissement le 15 septembre 2008, événement ayant déclenché une crise financière mondiale. Des créanciers de Lehman affirment que JP Morgan n'avait pas besoin de ces garanties et qu'elle s'est ainsi enrichie opportunément à leurs dépens.

Après cet accord, les administrateurs judiciaires de Lehman Brothers ont annoncé qu'ils allaient reverser quelque 1,496 milliard de dollars en plus à d'autres créanciers de la banque.

Y.D. avec agences