BFM Business

Comment le Compte Nickel cartonne dans le dos des banques

Il s'ouvre actuellement 20.000 Comptes Nickel par mois.

Il s'ouvre actuellement 20.000 Comptes Nickel par mois. - Bertrand Guay-AFP

"La start-up vise 500.000 clients fin 2016. Un peu plus de deux ans après sa création, le compte sans banque entend élargir sa cible et ne plus se contenter de clients disposant de faibles ressources."

Une fintech peut percer en répondant aux besoins des demandeurs d'emploi et plus largement des Français disposant de faibles ressources. En annonçant son 300.000ème client Compte Nickel, un peu plus de deux ans après l’ouverture du service, mi-février 2014, la société éponyme confirme son succès grandissant. Le rythme d’ouverture est actuellement de 20.000 comptes par mois, soit une hausse de 110% par rapport à la même période de 2015. Sur le mois d’avril 2016, les clients ont effectué 2.821.000 opérations de paiement. Fort de cette croissance, elle s'est fixé un nouvel objectif: passer le cap des 500.000 clients fin 2016.

La recette de cette start-up: s'intéresser à une clientèle peu prisée des banques avec un service "minimaliste" de tenue de compte, sans conditions de revenus. Il offre une carte bancaire Mastercard internationale et un RIB, des possibilités de virement mais aucun octroi de découvert ni de crédit. Sa martingale: recourir aux buralistes pour distribuer son offre de compte simplifié. Ils sont aujourd'hui 1.500 bureaux de tabac à disposer d'un terminal connecté permettant d'assurer la création en ligne et quasi-instantanée du compte. À chaque souscription, ils touchent 3 euros et perçoivent une commission lors d'un dépôt ou retrait d'espèces effectué par le titulaire du compte qui paie donc pour chacune de ces opérations. Chaque buraliste ouvrirait en moyenne 15 comptes par mois.

7% des paiements sont effectués à l'étranger

La typologie de clientèle reflète l'évolution socio-économique des titulaires de comptes. Les salariés du public et du privé représentent la première catégorie socio-professionnelle (45%), suivie par les demandeurs d’emploi (30%), les artisans, commerçants et professions libérales (14%), les étudiants (7%) et les retraités (4%).

Il est aussi des usages particuliers qui témoignent de cette "montée en gamme" comme le paiement sur internet (30% des flux carte) ou les comptes des adolescents que les parents leur ouvrent pour qu'ils disposent de leur première carte bancaire. L'absence de possibilité de découvert les rassurent.

Près de 7% des paiements avec la carte Nickel sont réalisés à l’étranger, les voyageurs préférant utiliser cette deuxième carte bancaire pour certains achats effectués lors de déplacements hors de France. Les pays les plus visités sont dans l’ordre: l’Espagne, la Belgique, l’Allemagne et le Royaume-Uni, pas forcément des destinations low cost, donc.

Forte de ce succès grandissant, la société va lancer une application mobile pour smartphones et tablettes Apple et Android en juin 2016. Elle permettra aux clients de piloter leur compte depuis leur mobile en introduisant une innovation: le paiement entre particuliers par SMS. Enfin, la start-up prévoit de disposer d'un réseau de 2.300 buralistes en fin d’année 2016.

Frédéric Bergé