BFM Business

Arnaques aux virements bancaires: 200 entreprises victimes en trois ans

Le commissaire divisionnaire Jean-Marc Souvira enquête sur les cas d'escroquerie au virement bancaire.

Le commissaire divisionnaire Jean-Marc Souvira enquête sur les cas d'escroquerie au virement bancaire. - -

Des escrocs, souvent basés à l'étranger, réussissent à persuader des comptables d'entreprise de faire des virements en se faisant passer pour leur patron. Le préjudice aurait atteint 50 millions d'euros en 2013.

Un simple coup de téléphone peut faire perdre des millions à une entreprise. Depuis trois ans, les arnaques se sont multipliées, des PME aux grands noms du CAC40. 70 plaintes ont été déposées en 2013.

Le groupe d'édition de bande dessinée Média participations a ainsi manqué d'y perdre un million d'euros, en janvier 2012. Un homme avait appelé une employée de la trésorerie en se faisant passer pour le directeur, avant d'affirmer "qu'il veut financer une campagne électorale, et qu'elle doit faire un virement d'un million d'euros à Hong-Kong", raconte Patrick Ferry, directeur financier du groupe.

Média participations a réussi à annuler le virement, ce qui n'a pas empêché les escrocs de rappeler deux semaines plus tard. Areva, Nestlé, Vinci et Michelin ont réussi à déjouer des attaques similaires.

Les arnaqueurs "rentrent dans l'intimité" de leurs cibles

La technique paraît simple: l'escroc, souvent basé en Israël, appelle le service comptabilité en se faisant passer pour le directeur. Il lui demande alors de virer une somme importante sur un compte, souvent en Chine.

Le travail de l'arnaqueur, "c'est d'être persuasif, de rentrer dans l'intimité de la personne en lui disant, je sais que vous pouvez sauver l'entreprise", résume Jean-Marc Souvira, Commissaire divisionnaire, patron de l'Office central de répression de la grande délinquance financière.

"C'est là que les escrocs sont très malins", souligne Françoise Baïssus, vice-procureur à la section délinquance astucieuse: "la comptable ne va pas oser appeler son directeur, alors que c'est ce qu'elle devrait faire."

Video Cécile Ollivier et Clément Dalmar et Julie Patin