BFM Business

5G: Fabienne Dulac (Orange) appelle à faire preuve de "pédagogie"

Invitée de Good Morning Business ce lundi, la présidente d'Orange France a défendu le développement du réseau 5G en France tout en estimant que le débat sur ce changement de technologie "est normal".

Alors que les enchères pour l'attribution des fréquences 5G débutent la semaine prochaine, la présidente d'Orange France, Fabienne Dulac, est revenu ce lundi sur le scepticisme d'une certaine frange de la population qui doute de l'utilité de cette nouvelle génération de réseaux mobile.

"Chaque changement de technologie a suscité dans la société française des interrogations", a-t-elle rappelé sur Good Morning Business, citant les lancements de la 2G, la 3G et la 4G en exemple.
"Ce débat a lieu à chaque fois qu'il y a un changement de technologie et il est normal", a-t-elle poursuivi. Pour elle, il est nécessaire de passer par une "étape de pédagogie durant laquelle les opérateurs s'expriment, mais surtout les acteurs censés rassurer".

"La 5G doit permettre de la diviser par 10" la consommation énergétique

Alors que les conclusions de l'Anses sur les risques sanitaires liés à la 5G sont attendues pour 2021, elle a rappelé que "17 autorités sanitaires" européennes "se sont positionnées en expliquant qu'il n'y a pas de risque de santé".

"Nous devons avoir la même procédure en France et ensuite, il y a l'Agence nationale des fréquences qui émettra des consignes qui permettront là aussi d'appliquer les règles qui continueront de rassurer la population", a souligné Fabienne Dulac.

S'agissant de la question environnementale sur laquelle "il faut aussi que des experts se penchent", la présidente d'Orange France affirme que "la 5G va être la première norme mobile qui va être dessinée et conçue nativement en tenant compte d'une réduction de la consommation énergétique".

"C’est ce que nous avons fait ces dernières années, on a divisé par 4 la consommation énergétique de la 4G. La 5G doit permettre de la diviser par 10 et donc plus que compenser une explosion des usages. Donc oui, la révolution numérique a un impact environnemental mais elle a aussi des tas de bénéfices, elle permet aussi de maîtriser l’empreinte environnemental", a-t-elle conclu.
https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco