BFM Business

Entre le Brexit et le Covid, le port de Boulogne-Calais a souffert en 2020

Des pêcheurs à Boulogne-sur-Mer.

Des pêcheurs à Boulogne-sur-Mer. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le port a vu le nombre de touristes s'effondrer, mais a mieux resisté sur le trafic de fret.

Confronté au Covid-19 et au Brexit, le port de Boulogne-Calais a souffert en 2020 de "l'effondrement du tourisme", perdant quelque 5 millions de voyageurs, mais a mieux résisté sur le trafic de fret, selon des résultats publiés mardi.

L'année 2020 "aura été compliquée pour le Port Boulogne-Calais qui a dû faire face à la fois à la pandémie (...) et aussi à l’échéance du Brexit en fin d’année avec ses incertitudes quant aux conditions de sortie du Royaume-Uni du marché commun", analyse la direction du port dans un communiqué.

Le port a ainsi subi "une perte de plus de 5 millions de voyageurs (-61%) avec 3.269.237 passagers transportés sur la ligne Calais-Douvres, dont 1.447.799 personnes sans les chauffeurs de poids lourds. Quelque 447.127 véhicules de tourisme ont traversé la manche soit une baisse de 70% par rapport à 2019. La chute du nombre d'autocars est "encore plus importante", avec 11.065 unités (-84%).

Premier port de pêche

Mais alors que l'économie européenne était "quasiment à l'arrêt", le port de Calais a "absorbé un trafic fret relativement conséquent eu égard à ce contexte avec 1.662.217 poids-lourds (-8 %) pour un tonnage de 38.561.773 tonnes (-8%)", se réjouit la direction.

Au plus fort de la crise, les mois d’avril et de mai "ont été particulièrement difficiles", le trafic de fret enregistrant un recul respectivement de 25% et 20%. 

Mais il a ensuite repris à l'été, jusqu'à connaître un "afflux exceptionnel" au cours du dernier trimestre, "dû à un phénomène de sur-stockage réalisé par les secteurs industriels britanniques en prévision de l’entrée en vigueur du Brexit": 44.000 camions ont ainsi transité chaque semaine en décembre, et 7.792 poids lourds lors de la seule journée du 16 décembre, "un record absolu pour ce mois".

Par ailleurs, le port de pêche de Boulogne est resté "à la première place en France en termes de tonnages et de valeur", se félicite la direction, enregistrant 27.859 tonnes de ventes, (-12% par rapport à 2019) et 65 millions d’euros de chiffre d’affaires (- 19%).

Le port de Dunkerque a lui connu une baisse du trafic de 14% en 2020, mais espère un retour de la croissance en 2021 et continue à miser sur le trafic transmanche, selon sa direction.

T.L avec AFP