BFM Business

Les 6 erreurs qu'un stagiaire doit éviter à tout prix

Passer des bancs de la fac au monde de l'entreprise peut être perçu par le stagiaire comme un bizutage social.

Passer des bancs de la fac au monde de l'entreprise peut être perçu par le stagiaire comme un bizutage social. - Aaron Osborne- Flirckr

Un stage constitue une première immersion dans le monde du travail à laquelle beaucoup d'étudiants ne sont pas préparés. Voici les impairs à ne pas commettre.

Décrocher un stage en entreprise est déjà une première victoire en soi. Mais il faut ensuite que l'expérience soit concluante et serve de tremplin à une future carrière. Mieux vaut ne pas perdre de temps car vous n'avez que quelques mois pour faire vos preuves. Or cette première immersion dans le monde du travail n'a rien d'évident.

"Le stage se positionne à la croisée des chemins, entre le monde des études et celui de l'entreprise. Cela peut constituer une sorte de bizutage social", analyse Samantha Bailly, auteur de "Stagiaires, le guide de survie!" (Editions Larousse). Car ce que l'on attend du stagiaire n'a plus grand chose à voir avec les qualités valorisées sur les bancs de la fac ou de l'école. Place à l'efficacité, à l'autonomie… Plus que les connaissances, c'est le savoir-être qui primera pour s'intégrer à cette puissante machinerie que constitue une entreprise.

"On arrive dans un écosystème dans lequel on va travailler, et l'on sent souvent un décalage entre ce qu'on l'on avait prévu, ce que l'on attendait et la réalité du terrain", reconnaît Samantha Bailly au vu de sa propre expérience et des témoignages récoltés.

Manque de disponibilité des responsables, missions sans intérêt ou à l'inverse surcharge de travail, sentiment d'un manque de reconnaissance, cohabitation avec des personnalités atypiques... Autant de situations auxquels doit s'attendre un jeune qui vient de décrocher son stage. Mieux vaut donc s'y préparer et avoir à l'esprit une ligne de conduite qui permettra de transformer ce premier contact avec le monde professionnel en une belle expérience à valoriser sur son CV. Voici les 6 erreurs les plus courantes qu'il faut à tout prix éviter ...

1- Manquer d'organisation

Même si les premiers jours sont souvent utilisés comme une phrase d'observation, il faut prendre au plus vite ses marques pour comprendre ce que l'on attend de vous et à quelles échéances. On veut vous confier la réalisation d'un benchmarck sur tel secteur? Commencez dès maintenant à créer un document dans lequel vous listerez les grands acteurs incontournables. On pense à vous pour analyser la gestion de plusieurs clients? Créez des dossiers dans votre messagerie pour ne pas vous emmêlez les pinceaux si vous avez des relances à faire par exemple. Enfin, il ne faut pas non plus croire que tenir une "to do list" est superflu: cet outil on ne peut plus simple permet de gérer les priorités et d'éviter les oublis.

2- Oublier de s'intéresser à qui fait quoi

Votre maître de stage sera l'interlocuteur privilégié. Mais il ne sera pas le seul. Marketing, comptabilité, R&D… pour mener à bien les missions confiées, vous aurez à multiplier les contacts. Mieux vaut donc savoir qui est la bonne personne à contacter et qui est le responsable de tel service. Pour avoir une idée précise de qui fait quoi, il faut se montrer attentif dès les premiers jours passés dans le service. Et ne pas hésiter à sortir de sa coquille, même si l'on est intimidé par le nombre de personnes croisées. "Il ne faut pas hésiter à poser des questions et à entrer en communication avec les gens", conseille Samantha Bailly. Ce qui vous permet aussi de gagner en visibilité et de quitter le statut de stagiaire lambda. 

3- Négliger les règles de savoir-vivre

Sans doute il n'est pas utile de vous rappeler qu'il faut dire bonjour le matin en arrivant et au revoir lorsque l'on quitte les locaux. Mais cela ne suffit pas. Il faut aussi respecter toutes les règles de communication non écrites qui régissent l'entreprise. Tendez l'oreille pour savoir si le tutoiement et le vouvoiement sont de mise. Cela vous évitera de bafouiller lorsque le chef de service s'adressera à vous. Lors d'une réunion sachez modérer votre enthousiasme et n'intervenez pas à tout bout de champs, bouillonnant de faire vos preuves: il faut savoir respecter la parole de l'autre.

Au moment d'écrire un mail pour une diffusion interne, soignez aussi sa rédaction et n'oubliez pas les formules de politesse. Demandez aussi à votre maître de stage s'il doit être mis en copie à chacun de vos envois. Il ne faudrait pas qu'il se sente offusqué d'être mis à l'écart ou au contraire, s'estime noyé par vos multiples envois.

4- Se mettre trop en avant

"En tant que stagiaire, on peut naturellement proposer des choses, mais il ne faut pas être trop envahissant", met en garde Samantha Bailly. Rien de tel pour se mettre tout le monde à dos que de vouloir tout révolutionner: c'est déjà difficile à admettre quand cela vient d'un chef tout juste débarqué, cela passe encore moins bien quand c'est de l'initiative d'un stagiaire. Le mot d'ordre: trouver un équilibre afin de se montrer curieux et force de propositions tout en restant dans le champ de ses prérogatives.

5- Ne pas savoir reconnaître ses erreurs

En tant que stagiaire, vous êtes là pour apprendre. Ce manque d'expérience peut vous conduire à commettre des erreurs… dès que vous vous en apercevez, il ne faut pas chercher à la cacher. "Il faut dire ce qui s'est passé et jouer franc jeu. C'est un signe de maturité", fait savoir Samantha Bailly. Une franchise qui permettra de rectifier le tir au plus vite. Il y a d'ailleurs fort à parier que ce vous pensiez être une erreur monumentale ne soit en réalité qu'une faute minime.

6- Partir sans avoir fait un bilan avec son responsable

Vous n'êtes pas tenu d'organiser un pot pour fêter votre départ. En revanche, vous ne devez pas partir sans avoir obtenu un entretien avec votre responsable de stage pour qu'il fasse un point de vos actions au sein de l'entreprise. Ce qui vous permettra d'avoir un regard extérieur sur vos axes d'amélioration, vos atouts… et pourquoi pas obtenir une lettre de recommandation. Cet entretien est aussi le moment idéal pour signifier que, si jamais une opportunité de contrat se présente, vous êtes disponible.

Coralie Cathelinais