BFM Business

Comment l'épidémie de grippe affecte les entreprises au quotidien

VIDÉO - Alors que huit régions en sont au stade épidémique, les entreprises redoutent les arrêts maladie de leurs salariés, à une période traditionnelle de surcroît de travail juste avant les fêtes de fin d'année.

L'épidémie de grippe qui s'étend à huit régions dont la Bretagne, Paca ou la Nouvelle-Aquitaine après l'Ile-de-France, tombe au plus mal pour les entreprises. "La durée de l'absence du salarié atteint est très courte, de l'ordre de quelques jours. Comme en plus on ne sait pas forcément combien de temps cela va durer, le recours à l'intérim ou au CDD n'est pas une solution facile" explique Jean-Christophe Sciberras, directeur des ressources humaines (DRH) chez Solvay France, industriel de la chimie.

Comble de malchance, la pandémie actuelle survient quelques jours avant la période des fêtes de fin d'année, très chargée dans nombre d'entreprises comme dans le transport, la logistique, le commerce, l'agroalimentaire ou la restauration.

Une surcharge pour les salariés restés en poste

De plus, les absences des salariés malades pèsent sur leurs collègues bien portants. "Il y a surcharge de travail pour ceux qui restent, alors que la période de fin d'année est déjà chargée dans les entreprises" ajoute le DRH de cette entreprise multinationale de chimie.

Chez Solvay, pour éviter que la pandémie n'affecte ou ne contamine les salariés, on invite ceux qui sont malades à rester chez eux jusqu'à leur rétablissement. Aux employés restés en poste, l'entreprise recommande l'application de règles simples d'hygiène. "Il faut penser à se désinfecter les mains régulièrement avec les flacons de désinfection placés à divers endroits ou jeter ses mouchoirs pour éviter qu'ils ne traînent sur les bureaux" recommande Séverine Duvauchelle, médecin du travail de Solvay.

En 2016-2017, la grippe a coûté 123 millions d'euros à l'Assurance maladie

De 2 à 12 millions d'arrêts maladie sont induits par la grippe chaque année selon la virulence de la pandémie. Chaque année, la grippe entraîne 2 à 6 millions de consultations en médecine de ville.

Selon un calcul réalisé par des spécialistes, la précédente épidémie de l'hiver 2016-2017 a coûté en tout quelque 900 millions d'euros à l'économie française. Rien que pour l'Assurance maladie, son coût s'est élevé l'an passé à près de 123 millions d'euros, rapporte Le Parisien, des dépenses liées au remboursement des consultations, des médicaments et des indemnités journalières versées au titre des arrêts de travail. 

Frédéric Bergé