BFM Business

Soyez polis, cessez de lire vos mails pendant les réunions

Lors des réunions, il faut rester concentré et résister à la tentation de consulter sa messagerie.

Lors des réunions, il faut rester concentré et résister à la tentation de consulter sa messagerie. - Stuart Chalmers - Flickr - CC

Ce n'est pas parce que vous gardez votre smartphone ou votre ordinateur pendant une réunion, qu'il faut en profiter pour consulter votre messagerie. Même si c'est pour des motifs professionnels, cela peut passer comme une marque de marque de désintérêt auprès de votre manager.

Tous les mercredis, lors du conseils des ministres, les membres de gouvernement sont invités à déposer leur smartphone dans un casier nominatif. Et ils ne le récupéreront qu'à la sortie de la réunion. Cette obligation instituée par le Président de la République n'a pas encore fait école dans les entreprises. Sans doute parce que les cadres invités dans une réunion, peuvent en effet avoir besoin de leur smartphone, par exemple pour prendre des notes. Mais ce n'est pas parce qu'on ne vous oblige pas à laisser votre fidèle compagnon dans votre poche, qu'il faut en profiter pour lire vos mails, envoyer des SMS ou consulter un site de météo.

Or cette forme d'impolitesse vis-à-vis de ceux qui parlent dans une réunion est monnaie courante: plus de 73% des DRH voient régulièrement leurs collaborateurs consulter leur smartphone ou leur ordinateur pour lire et répondre à leurs mails professionnels mais aussi privés, selon un sondage du cabinet Robert Half. 

Une attitude qui n'est pas bien vue: 40% d'entre eux trouvent, que c'est inacceptable, sauf, en cas d'urgence. "Lire ses mails pendant les réunions cela pose un vrai problème de politesse et de respect déjà vis-à-vis de son interlocuteur. Mais aussi de concentration pour saisir l'intégralité des informations qui sont communiquées", commente Valérie Sablé du cabinet Robert Half à BFM Business.

Ne pas oublier les bonnes manières

Il ne faut donc pas croire que votre patron va apprécier de vous voir les yeux rivés sur votre smarphone. Et cela passera encore moins bien si des interlocuteurs extérieurs, notamment des clients, participent à cette réunion.

"Il faut aussi s'obliger à trier ses propres urgences, ce qui l'est vraiment de ce qui finalement peut attendre 1 heure, 2 heures, voire la prochaine pause" conseille Valérie Sablé. Il faut aussi se fixer des règles, comme s'obliger à activer un message d'absence sur sa messagerie. L'interlocuteur sera ainsi prévenu qu'il n'aura pas de réponse immédiate.

Naturellement, il peut y avoir des cas de force majeure. "Si vraiment c'est très urgent, on peut tout à fait s'absenter de la salle" convient Valérie Sablé. Mais il ne faut pas en oublier les bonnes manières pour autant. "On s'excuse en sortant et en revenant", rappelle-t-elle.

C.C.