BFM Business

Que représentent vraiment les fonctionnaires ?

Alors que les syndicats de fonctionnaires appellent à la grève, que représente la fonction publique dans l'emploi français?

Alors que les syndicats de fonctionnaires appellent à la grève, que représente la fonction publique dans l'emploi français? - -

Les fonctionnaires sont en grève, ce jeudi 31 janvier, pour réclamer des hausses de salaires. Retour sur la situation de la fonction publique française.

Les fonctionnaires sont en grève ce jeudi 31 janvier. Leur objectif est de peser sur la négociation salariale prévue le 7 février. Mais au delà de cette grogne conjoncturelle, quel est vraiment le poids de la fonction publique dans l'économie française ? Du nombre d’agents aux inégalités homme-femmes, en passant par les rémunérations, le "rapport sur l’état de la fonction publique et les rémunérations", annexé à la loi de finances pour 2013, apporte des réponses éclairantes.

>> 19,5% de l’emploi total

En 2010, la fonction publique représentait près de 20% de l’emploi total. Plus préciement, 5,3 millions de personnes relevaient juridiquement d’administrations ou d’établissements publics administratifs, un chiffre stable par rapport à 2009. L’emploi privé hors service public représentait, lui, 74,2%.

>> 6% des fonctionnaires sont des militaires

Le rapport dénombre plus de 300 000 militaires ou volontaires militaires, ce qui représentait 6% des effectifs totaux de la fonction publique en 2010. Parmi les employés de la fonction publique, 2% étaient des médecins.

>> Plus d’agents territoriaux et hospitaliers, moins d’agents de l’Etat

Sur la période 2000-2010, les effectifs des agents publics territoriaux et hospitaliers ont augmenté respectivement de 36% et 19%. Ces deux secteurs représentent plus de 50% de l’emploi public. La fonction publique de l’Etat a, elle, diminué de 4,7%. L’emploi public a augmenté plus rapidement que l’emploi total au cours de ces dix années, avec une hausse moyenne de 1,1% contre 0,5%.

>> Un tiers des postes à responsabilités occupé par des femmes

Plus de 33% des emplois dits « d’encadrement supérieur » étaient occupés par des femmes en 2010. Leur représentation dans des postes de direction est plus importante dans la fonction publique hospitalière, où elles occupaient 39,9% des postes de directeurs d’hôpitaux. Au contraire, seul 9% des préfets et 15% des ambassadeurs étaient des femmes.

>> 26% des femmes travaillent à temps partiel

En 2010, sur l’ensemble de la fonction publique, 26,7% des femmes, soit plus de 800 000 employées, travaillaient à temps partiel, contre seulement 9,9% des hommes. Environ un million d’agents de la fonction publique sont à temps partiel, le plus souvent à 80%.

>> La majorité des agents sont en Ile-de-France

La région Ile-de-France comptait un million d’agents publics. Venaient ensuite les régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-D’Azur, avec plus de 400 000 fonctionnaires chacunes. Le Limousin et la Corse étaient les régions les plus défavorisées en nombre d’agents.

>> 2 459 euros par mois de salaire moyen

En 2010, le salaire net moyen d’un agent de l’Etat s’établissait à presque 2 500 euros par mois, et celui d’un agent de la fonction publique hospitalière était de 2 205 euros. Le salaire net moyen n’était, par contre, que de 1 800 euros pour un agent territorial.

>> 14% d’écart salarial moyen entre hommes et femmes

Les inégalités salariales hommes-femmes sont moins prononcées dans le secteur public que dans le secteur privé. En 2010, dans le secteur privé, les femmes gagnaient en moyenne 1 817 euros net par mois, contre 2 263 euros pour les hommes. Dans le secteur public, les femmes gagnaient en moyenne 2 030 euros, et les hommes 2 412 euros.

>> 1 174 euros en moyenne pour le rachat des jours de congés

Environ 40 000 agents publics ont racheté leurs jours de congés ou de RTT en 2010, pour un total de plus de 50 millions d’euros. En moyenne, ils ont perçu 1 174 euros via le système de compte-épargne temps. Au total, 1 981 725 jours de travail ont été indemnisés ou rachetés.

>> 1 287 postes en moins en 2013

Pour 2013, le projet de loi prévoit la création de 10 000 postes dans l’enseignement, et de 1 000 autres dans la sécurité et la justice. En revanche, 12 298 postes seront supprimés dans les autres ministères, dont plus de la moitié pour la Défense.

>> Consulter le rapport dans son intégralité :

Jaune2013 Fonction Publique by

Audrey Dufour