BFM Business

Pierre Gattaz veut la suppression de l'ISF et de la taxe à 75%

Pierre Gattaz poursuit son offensive contre la fiscalité française.

Pierre Gattaz poursuit son offensive contre la fiscalité française. - -

Le président du Medef a demandé la suppression de ces deux impôts, ce mercredi 28 août. Une nouvelle étape dans son offensive contre la fiscalité française.

Pierre Gattaz poursuit son offensive contre la fiscalité française, qu'il juge trop pesante. Le président du Medef a, ce mercredi 28 août, lors de son discours inaugurant l'université d'été de son organisation patronale, appelé à "supprimer les impôts qui ne servent à rien d'autre qu'à décourager les investisseurs et les actionnaires".

"Supprimons l'ISF, supprimons la taxe à 75% sur les hauts revenus qui font tant de dégâts en France, en Europe et à l'international, pour notre image et pour l'attractivité de notre pays", a-t-il ajouté.

L'ISF (impôt sur la fortune) est un impôt sur le patrimoine acquitté par les Français les plus aisés tandis que la taxe à 75% n'existe pas encore officiellement. Selon la dernière mouture envisagée par l'exécutif, son financement sera à la charge des entreprises . Elle sera incluse dans le projet de loi de Finances pour 2014.

Grogne contre la fiscalité

Depuis son élection début juillet, le patron des patrons s'est lancé dans une offensive contre la taxation française. Les récents arbitrages communiqués par le gouvernement sur la réforme des retraites, n'ont fait que renforcer le mécontentement de celui qui réclame des baisses de charges de 50 milliards d'euros sur cinq ans pour les entreprises.

Ainsi Pierre Gattaz a estimé, dans une interview donnée à BFM Business, que la réforme des retraites ''n'est pas une vraie réforme". Il lui reproche privilégier des hausses de cotisations, ce qui, indirectement, "nuit à l'emploi".

Julien Marion avec AFP