BFM Business

Moscovici délocalise 215 emplois de l'Insee à Metz

Pierre Moscovici s'est, au passage, permis une légère pique à l'attention de Nicolas Sarkozy.

Pierre Moscovici s'est, au passage, permis une légère pique à l'attention de Nicolas Sarkozy. - -

Le ministre de l'Economie et des Finances a annoncé, ce lundi 21 octobre, que les agents employés par l'Insee se monteront à 400 au total dans la capitale de la Moselle. Il s'agissait, en partie, d'une promesse faite par Nicolas Sarkozy.

Pierre Moscovici honore une promesse de Nicolas Sarkozy. Ce lundi 21 octobre, le ministre de l'Economie et des Finances, en déplacement en Lorraine, a annoncé à Metz que 215 emplois supplémentaires venant de l'Insee seront transférés dans la cité mosellane.

"Il y a déjà 185 personnes [de l'Institut national de la statistique et des études économiques], il y en aura 400 au total" à Metz "d'ici 2016", pour compenser la perte d'activités militaires, a-t-il déclaré.

Il a au passage égratigné l'ancien président de la République, en affirmant avoir trouvé "un dossier qui n'était pas tout à fait à la page." "Rien n'était vraiment prévu", mais "cette fois la décision est prise", a-t-il assuré.

Un dossier épineux

En octobre 2009, Nicolas Sarkozy avait effectivement pris divers engagements pour compenser la dissolution de deux régiments et d'une base aérienne. Parmi eux, l'implantation de 1.500 nouveaux emplois publics à Metz, dont à l'origine 625 de l'Insee.

Le transfert d'emplois de l'Insee est depuis le départ un dossier épineux sur le plan social et logistique. Les syndicats de l'Insee ont beaucoup bataillé contre le projet, tandis que des questions se sont aussi posées sur les locaux devant accueillir cette nouvelle implantation.

J.M. avec AFP